• Il y a 10 ans, j'ai commencé à avoir mal à l'épaule droite, et après beaucoup d'examens médicaux, de piqures et de kiné, j'ai été opérée en février 2009. La rééducation a été très longue et ce n'est vraiment que 1 an après l'opération que tout allait parfaitement bien. Depuis lors, je n'ai plus jamais eu mal à l'épaule droite.

    Depuis juin 2017, j'ai mal à l'épaule gauche. Je pensais que cela allait passer, mais au contraire cela s'est aggravé, surtout la nuit où cela me réveille. Et je remarque que la mobilité de mon bras diminue (surtout pour lever le bras ou vers l'arrière).

    J'ai fait un échographie début septembre, dont le protocole dit

    Présence de quelques microcalcifications niveau de l'insertion du sous-scapulaire.
    L'examen objective un sus-épineux tuméfié hypoéchogène douloureux à la pression sonoscopique compatible avec une tendinite aiguë.
    Présence d'une macrocalcification dans le tendon.

    Conclusion:Tendinite calcifiante du sus-épineux gauche sans signe de rupture surajoutée visualisée.

    Il y a 3 semaines, l'orthopédiste spécialiste de l'épaule, a examiné la radio et mon bras et a conclu à une tendinite sans rupture; Il m'a fait une infiltration, mais cela n'a pas vraiment soulagé la douleur.

    Je suis retournée le voir et la mobilité de mon bras a diminué. Il pense que cela évolue en capsulite (ce que j'ai eu à l'épaule droite il y a 10 ans). Il me revoit dans 3 semaines pour confirmer ou infirmer cette hypothèse, mais il m'a déjà expliqué que la capsulite évoluait en 3 phases. Dans la première la douleur est très intense et le bras est de moins en moins mobile. Il m'a donné des antidouleurs, mais me fera une infiltration dans l'articulation si nécessaire. Dans la 2ème phase, l'épaule est gelée, mais moins douloureuse. Puis vient la convalescence avec de la kiné pour retrouver la mobilité. Sauf cas rares où l'épaule reste raide et douloureuse plus de 18 mois dans la phase de convalescence, on n'opère pas.

    Bref, il semble que je dois m'attendre à ce que j'ai déjà eu à l'épaule droite. Mais il y a quand même des bonnes nouvelles. D'abord, on n'a jamais une 2ème capsulité à la même épaule. Ensuite, je suis droitière et donc j'use moins mon épaule gauche. Enfin, je suis déjà passée par là, et la médecine ayant évolué, j'espère échapper à l'opération.

    Par contre, j'ai vraiment mal la nuit et j'ai mal au bras quand je roule à vélo, et cela m'ennuie vraiment !

     

     


    1 commentaire
  • Allergique au pollen des arbresJe viens d'avoir les résultats de tests allergiques : je suis très très allergique au pollen des arbres. J'en ressens les symptômes depuis 4 ans, et à chaque printemps, c'est plus pénible. D'abord des éternuements, puis mes yeux qui coulent, enfin des yeux qui chatouillent, de plus en plus fort et de plus en plus longtemps. Et mon allergie concerne tous les arbres.

    Il y a 3 semaines, l'allergologue m'a fait une piqure qui devait me soulager pendant 4 à 6 semaines, mais cela n'a été efficace que 3 semaines. Je dois maintenant prendre des antihistaminiques à double dose. 

    D'après l'allergologue, les allergies sont transmises via les chromosomes, mais ce n'est pas pour cela qu'on a les symptomes. Etant porteur, on peut ne jamais être malade ou développer les symptômes tardivement comme c'est mon cas (après 45 ans!). Je peux me faire désensibilser, mais c'est long et coûteux (des gouttes à mettre sous la langue 2 X par semaine pendant 5 ans). La seule bonne nouvelle est que les pollens des arbres ne sont présents qu'au printemps.


    votre commentaire
  • IMG_9557
    appareil à ultrason
     
    IMG_9563
    embout de l'appareil à ultrason
     
    Pour soigner une tendinite de la patte d'oie au genou gauche, le kiné me fait des ultrasons. 
    Après avoir massé et étiré ma jambe, il allume l'appareil à ultra son (photo du dessus) et allume la minuterie.
    Sur la tête de l'embout il met du gel et passe l'embout sur le tendon enflammé pendant 5 minutes. Le principe de l'ultrason est que le courant électrique agite un quartz présent dans l'embout, qui fournit des vibrations et de la chaleur, afin d'attaquer l'inflammation.
     
    L'automne passé, j'ai eu le même traitement sur le genou droit, et après 12 séances de kiné, la douleur est partie.
    Pour le genou gauche, nous en sommes à la 11ème séance.
     
    Le kiné cherche avec moi d'où proviennent ces tendinites, car ces tendinites de la patte d'oie, sur les faces internes de chaque genou, ne sont pas très fréquentes. 
     

    1 commentaire
  • Hier soir j'ai subi une petite intervention nasale par radiofréquence, faite par le docteur Lévie, ORL à Bruxelles.

    Le traitement consiste à diminuer le volume des cornets à l'intérieur de la fosse nasale pour me permettre de mieux respirer par le nez. Sous anesthésie locale, le médecin amène 2 électrodes à l'intérieur d'une narine et cautérise les cornets hypertrophiés. Cela dure environ 1 heure au total, cela ne fait pas mal mais cela m'a mise un peu ko. Heureusement Bénédicte était avec moi pour me reconduire.

    nezschema

    J'ai subi cette intervention parce que l'air ne passait pas convenablement dans mes 2 narines. Cela favorise le ronfflement. Après avoir essayé un médicament dans le nez pendant 2 mois sans amélioration, on a mesuré ma capacité respiratoire par narine : 70 à gauche et 200 à droite, alors que la normale tourne autour de 250. 

    D'après le médecin, mes cornets nasaux sont hypertrophiés à cause d'allergie : je suis allergique aux bouleaux, à l'armoise mais c'est vrai que j'éternue quand je vais au soleil depuis plus de 20 ans !

    Il a réalisé l'opération avec une caméra et m'a montré la différence avant et après l'opération : le passage de l'air se faisait par un tout petit couloir trianglulaire avant l'opération tandis qu'après, le passage était au moins 10 fois plus grand et bien rond.

    Après l'intervention, je n'ai pas eu mal, mais je dois prendre des anti-inflammatoires pendant 5 jours et faire 3 lavements de nez par jour pendant 2 mois. Il y a très peu de complications, mais il y a un risque exceptionnel de saignement, que je dois traiter par pincement du nez et glaçon, et si cela persiste aller aux urgences.

    Dans 2 mois je retourne chez le docteur Lévie: il pense qu'il ne devra pas faire de 2ème scéance, mais me donnera des appareils pour détecter des éventuels apnées pendant le sommeil. 

    Le but de tout cela est de diminuer ou stopper les ronflements et d'améliorer mon sommeil et par conséquent mon état général.

    Article du docteur Lévie sur le sujet : cliquez ici


    9 commentaires
  • IMG_2546

    A l'automne 2010, j'ai écrit 3 articles sur ma hanche gauche qui me faisait très fort souffrir (cfr hanche 1, hanche 2 et hanche 3).

    En janvier 2011, j'ai eu une infiltration qui m'a bien soulagée, mais la douleur revenait doucement, surtout après des stations debout. En mai 2012 j'ai eu une 2ème infiltration et la rhumatologue m'a conseillé des ondes de choc.

    Vous pouvez voir la machine à ondes de choc sur la photo ci-contre. Le kiné règle les paramètres sur l'écran puis pose le pistolet contre ma hanche, à l'endroit le plus sensible, et lance 2 salves de chocs avec 2 embouts différents  La première salve diffuse 2.200 chocs à 3 bars et 10 Htz, la 2ème salve diffuse 2000 chocs à 3 bars et 20 Htz. L’onde de choc est créée par une masse propulsée par air comprimé. Le but est d'amener une forte augmentation de pression à l'intérieur des tissus douloureux. Cela permet de détruire les calcifications et de soigner les tendinites chroniques.

    Avant cela, le kiné me masse, étire ma jambe, l'assouplit, applique la technique du crochet, etc.


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique