• Dans le cadre des journées du patrimoine en France, j'ai participé à la promenade guidée du château de Linchamps, au dessus de Nohan ( à 9 km de Bohan, en France).

    Il ne reste du château de Linchamps que quelques ruines au milieu de la forêt, sur un éperon rocheux au-dessus de la Semoy française. Ce château a été étudié pendant des années par Claude Brouet et Danièle Vallet, qui ont écrit un livre en 2002 : "Le château de Linchamps, Forteresse d'Ardenne, Verrou de la Semoy" CDDP des Ardennes.

    Mme Vallet a fait un exposé, retraçant l'histoire de ce château, dont des documents prouvent qu'il a été construit en 1531 et détruit en 1673 sur ordre de Louis XIV. Mais les observations faites sur place permettent de penser, sans certitude, qu'il existait déjà au 12è siècle.

    Conférence de Danièle Vallet

    Ensuite, trois guides, dont Mme Vallet, ont emmené les visiteurs se promener dans les ruines du château. Le château s'étendait sur une longueur de 250 mètres, sur un éperon rocheux, 70 mètres au-dessus de la Semoy. Nous sommes montés par la TransSemoysienne jusqu'au pied du château, où nous avons parcouru les différentes parties (entrée, basse-cour, bastion Sud, partie centrale, bastion Nord). 

    Certains vestiges sont bien visibles (voir les photos ci-dessous), mais la plupart des murs sont par terre.

    Escalier vers le bastion Sud

    Escalier vers le bastion Sud

    Escalier vers le bastion Nord

    Escalier vers le bastion Nord

    Trace d'un toit sur un mur

    Trace d'un toit sur un mur

    J'ai découvert le mur aux boulets, une muraille naturelle criblée de trous de la taille de boulets. Ces trous n'ont rien à voir avec des boulets, mais sont dus à une phénomène géologique naturel.

    Mur aux boulets

    Mur aux boulets

    Nous avons parcouru le site du château du Sud vers le Nord, découvrant les vestiges du passé, imaginant les murs, les toits, les salles, au milieu des arbres. Il reste certainement des fouilles à faire pour éclaircir l'origine du château.

    La visite était très amusante, et faisait un peu penser à un jeu de pistes, les lieux me faisaient penser au Chatelet, entre Bohan et Membre.

     

     


    2 commentaires
  • Dans le cadre des journées du patrimoine, j'ai participé à la promenade guidée "Les sentiers de contrebande" le long du ruisseau du Bois Jean, à la frontière entre Bohan et la France.

    Le guide, Yvon Barbazon, historien local, a expliqué le contexte des contrebandiers qui voulaient faire passer des marchandises (tabac, café, allumettes vers la France, alcool vers la Belgique) à l'insu des douaniers et des accisiens, dans la 1ère moitié du 20è siècle.

    Yvon Barbazon

     

    Yvon Barbazon, notre guide

     

    Nous étions une quinzaine de courageux promeneurs, car nous avons subi quelques fortes averses, entrecoupées de belles éclaircies (ou l'inverse ?).

    Promenade guidée "Les sentiers de contrebande"

    Nous sommes partis de la baraque Laurent, sommes passés devant la maison Denoncin, où les grands arbres ont été coupés.

    Maison Denoncin

    Nous avons mieux vu la baraque Gérard, qui a été dégagée cette semaine par la maison du tourisme de Vresse pour cette promenade:

    Ruines de la baraque Gérard

    Nous sommes remontés le long du ruisseau du bois Jean, passant devant l'emplacement de la barque Cagnaux, et sommes arrivés à l'emplacement de la baraque Léger, où il ne reste que les carrelages au sol, qui ont aussi été dégagés cette semaine.

    Restes de la baraque Léger : carrelages au sol

    Pour le retour, nous sommes remontés par le large chemin presque jusqu'aux Dolimarts pour redescendre à notre point de départ, la baraque Laurent. Au total la promenade a duré 3 h, pour environ 6 km et 110 m de dénivelé. (voir album photos sur la page Facebook du Syndicat d'initiatives de Bohan)

    Pour en savoir plus sur les 4 baraques, voir mes articles précédents:

    baraque Laurent

    baraque Gérard

    baraque Cagnaux

    baraque Léger

     


    votre commentaire
  • Voici 4 anciennes cartes postales où l'on voit un panorama général de Bohan, comprenant les ponts, l'île et la place. 

    En 1929 : le pont du vicinal n'existe pas encore

    En 1929

     

    entre 1940-1945 : le pont du vicinal a été plastiqué et temporairement réparé

    Vue générale de Bohan au 20ème siècle

    Dans les années 1960 : l'île est occupée par des tentes

    Vue générale de Bohan au 20ème siècle

    Et  finalement dans les années 1970:

    Vue générale de Bohan au 20ème siècle

     

    Voici quelques différences entre les 2 dernières photos (respectivement nommées A et B):

    - la rue du ruisseau a été rénovée sur la B, et les arbres de la A ont disparu

    - le magasin Balfroid, aujourd'hui Delhaize, a un auvent sur la B, inexistante sur la A

    - la maison des Defoiche (228 rue des épeautés) est présente sur la B et pas sur la A. Elle a été construite +- en 1970

    - les tentes sur l'île sont vertes sur A et brunes sur la B

    - la maison de Demat (rue de la grotte 168) est sans toit sur la A et finie sur la B

    Si vous en voyez d'autres, ajoutez un commentaire svp !

    Et une photo de 2013, prise en paramoteur par Jean-Philippe Noel

    en 2013


    votre commentaire
  • Le lundi 14 août la messe de l'Assomption a eu lieu à la grotte de Bohan à 18:30, suivie d'un verre de l'amitié.

    Une procession est partie de l'église, composée d'une trentaine de paroissiens de Bohan. Ils ont rejoint la grotte à pied, où se trouvait déjà un groupe de +- 25 personnes.

    Messe à la grotte rénovée

    L'abbé Casmir Nnubia a dit un mot de bienvenue, avant les discours de Christine Martin retraçant l'historique de la grotte, et le discours de Xavier Martin, président de la fabrique d'église qui a expliqué le financement des rénovations. 

    La messe a été concélébrée par l'abbé Casmir Nnubia, curé de la paroisse, et par l'abbé installé, qui fait la messe tous les samedis soir à Bohan. 

    Messe à la grotte rénovée

    A la fin de la messe, un petit présent à été offert à Jean-Marie Sacré et Mme Costernable qui ont refait la statue de Notre Dame de Lourdes. Lucien a expliqué à quoi servent les bénéfices de la vente de cierges.

    Après la messe, un verre de l'amitié a été offert devant la grotte, dans ce si beau décor.

    Vue du pont depuis la grotte

     

    Ce fut une belle réussite, sous le soleil, permettant aux paroissiens de Bohan de dire au revoir à leur curé Casmir qui a été nommé doyen de Gedinne et qui va déménager à Bièvre. Tout le monde va le regretter, car il est très sympathique, plein d'énergie et a su nouer des contacts privilégiés avec beaucoup de Bohannais.

     


    votre commentaire
  • Nous avons visité plusieurs sites dans le Nord du département de la Meuse: la basilique d'Avioth, la citadelle de Montmédy, le château de Louppy-sur-Loison et la cité renaissance de Marville.

    Avioth

    La basilique des champs d'Avioth est une très grande église, de style gothique, dans un tout petit village, presqu'au milieu des champs. Ce lieu était déjà un pélérinage pour ND d'Avioth vers 1250. 

     

    Avioth, Montmédy, Louppy-sur-Loisan et Marville (France)

    Nous étions un peu déçus de cette visite, car nous nous attendions à une cathédrale sans rien autour, sinon des champs, et ce n'est pas le cas car il y a quand même un petit village (128 habitants).

     

    Montmédy

    La cité de Montmédy est constituée de deux parties : la partie haute avec la citadelle et la partie basse. Après la visite du musée des fortifications, nous avons fait le tour des remparts de la citadelle, admirant les parapets, les courtines, les nombreux bastions et les 2 ponts-levis. Ce qui est différent dans cette citadelle, c'est qu'on peut entrer en voiture à l'intérieur de la citadelle et qu'on passe les ponts levis en voiture. Il y a aussi une petite ville à l'intérieur de la citadelle, mais la plupart des batiments sont en très mauvais état, voir en ruines.

    Avioth, Montmédy, Louppy-sur-Loisan et Marville (France)

     

    Nous avons beaucoup aimé faire le tour des remparts, admirant à la fois les fortifications de Vauban et les superbes paysages sur la région. 

     

    Louppy-sur-Loison

    On  a visité les  château renaissance de Louppy-sur-Loison : les parties extérieures du château, les cours d'honneur du château, le pigeonnier, le parc et la chapelle.

    Chteau de Louppy-sur-Loisan 

    La visite guidée est très intéressante (nous étions à 2). Le pigeonnier est impressionnant avec ses 3000 cavités, chacune pouvant abriter 2 pigeons. Les portails sont très décorés, avec l'emblème du lion. Mais hélàs on ne pouvait pas faire de photos.

    Marville 

    La petite ville de Marville possède de nombreuses maisons de style renaissance et son église vient d'être rénovée.

    cité renaissance de Marville

    Alors que nous étions le 3 août, en pleine période de vacances, le village semblait très vide et très inanimé. L'intérieur de l'église vaut la peine.

     

    Pour en savoir plus : http://www.tourisme-montmedy.fr/pays_de_montmedy.php


    votre commentaire
  • Ce samedi 22 juillet 2017 ont eu lieu le feu d'artifice et la bal aux lampions. Malgré la pluie qui est tombée 2 h avant, le feu d'artifice a été tiré. Une nombreuse foule a pu admirer le feu d'artifice tiré du pont cassé, permettant de jolis reflets dans la Semois. 

    Les moutons avaient reçu des calmants homéopathiques, mais ils sont quand même été se réfugier sur la pointe opposée de l'île. Mais le lendemain ils allaient bien, au grand soulagement de tous.

    Un chapiteau a été monté au bord de la Semois et le bal a eu beaucoup de succès.

    feu d'artifice

    feu d'artifice

    Fete à Bohan pour la fête nationale

    Bal aux lampions

    et voici une vidéo du feu d'artifice

    https://youtu.be/-az5K0X4Juk

     


    votre commentaire
  • En cette année 2017, la fête nationale belge a été célébrée à Bohan pour la commune de Vresse, selon la tournante entre les différents villages.

    A 10 h 30 le TE DEUM a été chanté lors d'une messe concélébrée par les abbés Casmir Nnubia et Pierre Installé. Les textes et l'homélie ont mis l'accent sur l'unité, devise de la Belgique mais aussi un défi permanent dans notre pays composés de différentes régions et communautés.

    Les autorités communales, les représentants de l'administration communale, de la police, du CPAS et des Vressois étaient présents. L'abbé Casmir Nnubia a annoncé son départ de Vresse pour Bièvre.

    Un bouquet de fleurs a été déposée par les autorités communales devant le monument aux morts de Bohan.

    Enfin, un verre de l'amitié a été offert à la salle de l'école de Bohan, après un discours de Françoise Leboc, remplaçant le bourgmestre en vacances.

    Messe et Te Deum

    Depôt de fleurs au monument aux morts

    Discours et verre de l'amitié


    votre commentaire
  • Depuis le 2 juin, 6 moutons roux ardennais paissent sur l'île de Bohan. Ce mardi 4 juillet deux agneaux sont nés. Ils sont tout bruns. Leur mère s'en occupe bien, au grand soulagement du propriétaire des moutons. Si la mère ne s'en occupe pas bien, il doit donner le biberon régulièrement !

    Cette première photo a été prise le lendemain de leur naissance, par Vincent Dehon, propriétaire des moutons, alors qu'il était sur l'île : 

    Naissance de moutons sur l'île de Bohan

    et les voici à 3 jours (photo prise depuis la rivette par moi-même) :

    Naissance de moutons sur l'île de Bohan

     ce samedi soir :

    Naissance de moutons sur l'île de Bohan

    Naissance de moutons sur l'île de Bohan

     

    Quel plaisir de voir ces agneaux tout bruns. Et une autre naissance est encore attendue !


    4 commentaires
  • Profitant du weekend portes ouvertes dans les fermes, nous avons visité la ferme de la Yauge, à Nafraiture. Cette exploitation élève des vaches laitières (Holstein) et des vaches à viande (Bleu Blanc Belge). Une visite guidée a montré les deux étables à vaches, ainsi que la tank à lait, la salle de traite et quelques bâtiments agricoles.

    Ci-dessous vous pouvez voir la plateforme balance, permettant de peser un troupeau de vaches ou des camions, ensuite l'étable avec les vaches à viande, classées par âge. Les vaches laitières (plus de 180 vaches) sont libres d'aller en pâture et sont traites 2 fois par jour, dans la salle de traite, à raison de 12 à la fois. 

    La ferme vend presque la totalité de son lait à la laiterie, sauf pour la production de ses yaourts et glaces artisanales, vendues sur place. 

    Pour en savoir plus http://www.fermedelayauge.be/

    Vue générale de la ferme

    Vue générale de la ferme

    Vaches à viande

    Vaches à viande

    Vaches laitières

    Vaches laitières

    Jeunes veaux (au fond le veau a 2 jours)

    Jeunes veaux (au fond le veau a 2 jours)

    Salle de traite

    Salle de traite


    votre commentaire
  • Ce weekend, un jeune renard roux a traversé notre jardin, à son aise, me permettant de le photographier. 

    Renard roux dans mon jardin

    Renard roux dans mon jardin


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires