• Baraque Léger

    La baraque Léger était située le plus loin de la Semois, et était d'avantage en relation vec le plateau (Bagimont, Sugny, Pussemange).
    Les premières traces écrites remontent à 1859, où la baraque appartient à Bernard Camus, cloutier. Elle est ensuite habitée par la famille Léger, coordonnier.  La maison est habitée jusqu'en 1952, après quoi ses pierres furent utilisées pour construire les Dolimarts.
    Elle est complètement rasée vers 1980. Il ne reste que quelques vestiges, débris de pavés ou de tuyaux.
     
    Comme les 3 autres baraques du Bois-Jean, elle était située à la frontière entre la Belgique et la France, du côté belge. Elle servait de petit commerce et était un lieu de rendez-vous des contrebandiers et autres passeurs, surtout dans la première moitié du 20ème siècle. On y passait du tabac, du café et du chocolat de la Belgique vers la France, en évitant les douaniers.
     
     aLeger1903
    Baraque Léger en 1903
     
    Leger1923
    Baraque Léger en 1923
     
    Leger1949sept
    Baraque Léger en 1949
     
    Source: "Les Baraques de la vallée du Bois-Jean", Yvon Barbazon, avril 2004, édité par le Cercle d'Histoire et de Folklore Terres d'Herbeumont à Orchimont.
     
    « 50 ème anniversaire de prêtrise de l'abbé InstalléTour de France 2015 de passage à Huy »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :