• La proclamation de futurs professeurs dans le secondaire inférieur a eu lieu hier à la Haute Ecole Galilée, près du Botanique à Bruxelles.

    Proclamation de Pierre

    Il y avait 59 jeunes diplômés dans les diverses sections : Arts plastiques, Sciences Naturelles, Français et Français langue étrangère, Français et Religion, Langues germaniques, Mathématiques, Sciences Humaines et Sciences Economiques.

    C'était très bien organisé, avec les noms qui étaient affichés sur le grand écran, par section et par grade. Comme je m'y attendais, il y avait beaucoup plus de filles que de garçons (je dirais au moins 3 filles pour 1 garçon, par exemple en Arts plastiques, il n'y avait que des filles). Par contre, j'ai été beaucoup plus étonnée par les prénoms et noms des futurs professeurs : au moins 80% avaient un nom ou un prénom d'origine étrangère. Pour les grades, ils allaient de grande distinction à "réussite". Avant tout le monde avait au moins une satisfaction puisqu'il fallait une moyenne de 60%, mais comme maintenant il faut 50%, il y avait quelques réussites sans aucune mention. 

    En Sciences Humaines, il y a eu 5 diplômés, dont 1 seule avec distinction : Pierre. Et quand il a commencé il y a 3 ans, ils étaient plus de 40. Cela fait un bel écremage. 

    J'ai enregistré un petit film lorsqu'on appelle Pierre, ainsi que quand tous les diplômés prêtent le serment de Socrate:


    votre commentaire
  • La commune de Vresse-sur-Semois veut devenir un site important pour les courses cyclistes. Hier et aujourd'hui étaient organisés des courses de côtes pour les jeunes cyclistes:

    • Mercredi à 15 h départ pour les jeunes filles de 17 et 18 ans pour 64 km 
    • Jeudi à 12 h départ pour les garçons de 15 et 16 ans pour 67 km
    • Jeudi à 15 h départ pour les garçons de 17 et 18 ans pour 112 km

    passage des cyclistes à Bohan

    Toutes les coureurs sont passés par Bohan et j'ai filmé le passage du dernier groupe.

    Le dernier groupe a fait 4 fois le tour local de 9,9 km montant de Vresse à Conrad avec descente via la chapelle de Flachis et Orchimont.

    Voici quelques photos prises au tournant de Conrad vers le Flachis.

    Course cycliste à Vresse

    Course cycliste à Vresse

    Course cycliste à Vresse


    1 commentaire
  • Ce 25 juin une conférence était organisée en l'église Sainte-Suzanne sur sa restauration. L'introduction est faite par Mr Nimal, échevin, qui a présenté le conférencier :  Guido Stegen, architecte et urbaniste, fondateur du bureau ARSIS. Son expertise dans l’usage des bétons lui a valu de restaurer de nombreux bâtiments de l’entre-deux-guerres. Il a également été membre et vice-président de la Commission royale des Monuments et des Sites.

    Conférence sur la restauration de l'église Sainte-Suzanne (Schaerbeek)

    Il commence par un petit historique de l'église: permis de construire en 1925, construction en 1926 et 1927 et occupation à partir de 1928. L'architecte est Jean Combaz. L'église est en béton, et représente le style "dentelle" car les grands vitraux amènent beaucoup de lumière. Le conférencier parle des églises qui auraient inspiré l'architecte (Paris, Bâle, ...) qui ont aussi été restaurées. Il a aussi été maître d'oeuvre de la restauration de l'église Saint Jean-Baptiste de Molenbeek.

    Il a expliqué comment la restauration a été faite, en analysant le béton armé, en essayant différentes techniques. La tour du clocher sera remise en couleur rouge. Et à l'intérieur, les vitraux derrière le choeur et au-dessus du choeur ont été dégagés. Ils avaient été cachés par des parois après quelques années d'utilisation de l'église à la demande des prêtres qui voulaient moins de lumière.

    La conférence était intéressante, parfois un peu technique (sur le ph de l'acier). Normalement d'ici 3 ou 4 mois le chantier sera fini et on ne verra plus les échafaudages.

     restauration de l'église Sainte-Suzanne (Schaerbeek)


    votre commentaire
  • Je participe à la 2ème édition de l'exposition collective de photos, qui se tient à la maison du tourisme de Vresse jusqu'au 25 mars 2018. Chaque participant expose maximum 4 photos sur le thème "Animaux de ferme et de nos forêts". 22 photographes participent, venant principalement des communes de Vresse, de Gedinne ou de Bièvre, ainsi que quelques Bruxellois. 

    Le vernissage a eu lieu ce samedi, en présence des autorités communales. Sur la photo ci-dessous se trouvent de gauche à droite : le directeur de la nouvelle maison de tourisme du pays de Bouillon (qui a englobé la maison du tourisme de Vresse), Mr Robinet échevin, Jean-Pierre Lambot, commissaire général au tourisme honoraire, Françoise Leboc, bourgmestre, Mme Nicolaï, échevine, Robert Grimonpont, organisateur.

    Expo collective de photos (2018)

     

    Après les discours, nous avons pu admirer les très belles photos d'animaux de la ferme ou de la forêt. Parmi les animaux les plus représentés il y a les cervidés et les vaches. J'ai reçu beaucoup de compliments sur mes photos (chevreuil, mouflons et écureuil) que vous avez découverts sur mon dernier calendrier.

    Mes photos exposées

    Il y avait quelques animaux de ferme (vaches, coqs, ...) et parmi les oiseaux des forêts beaucoup de cerfs, de biches, et quelques oiseaux (grèbe, héron, merle, etc). Voici ma photo préférée (à part les miennes):

    Expo collective de photos (2018)


    votre commentaire
  • J'ai eu la chance de participer à l'enregistrement de l'émission "71" de RTL ce vendredi. Cette émission passe sur RTL-TVI tous les jours à 18 h 30, du lundi au vendredi. Chaque mercredi c'est un bourgmestre qui affronte les 70 candidats du public. 

    petit déjeuner dans le cabinet du bourgmestre de Schaerbeek

     

    Bernard Clerfayt, bourgmestre de Schaerbeek, a relevé le défi et a invité 70 Schaerbeekois. Pierre et moi avons été sélectionnés. Nous avons reçu un petit déjeûner dans le cabinet du bourgmestre à la maison communale, puis nous sommes allés en car à RTL, chaussée de Louvain. Et là, nous avons enregistré l'émission. Je ne peux rien vous dire de l'émission, sauf qu'elle passera à la tv le mercredi 7 février.

    Enregistrement à l'émission 71

     


    votre commentaire
  • En cette journée de l'artisan, j'ai choisi de visiter "Empreinte Digitale", spécialiste en lettrage de véhicules, réalisation d'enseignes et de panneaux publicitaires, situé à Louette-Saint-Pierre.

    Nous avons reçu une démonstration d'impression et de découpage d'autocollants.

    L'imprimante HP est capable d'imprimer sur tout matériau qui se présente en rouleau de maximum 160 cm de largeur (papier, tissu, bâches, autocollants). Elle est capable d'imprimer jusqu'à 24 m² par heure. 

    Imprimante

    Ensuite, la découpeuse coupe chaque logo, selon un format programmé par ordinateur. 

    Découpeuse

    Et voici le résultat final:

    Journée de l'artisan 2017 : Empreinte digitale de Louette-Saint-Pierre

    L'entreprise existe depuis 2010 et occupe 2 personnes à temps plein (les 2 jeunes à lunettes sur la dernière photo). Ils ont des clients locaux ou plus éloignés et fournissent différents services pour les supports visuels :

    - conception de l'affiche ou de la carte de visite

    - impression, découpage et placement du support

    Pour en savoir plus, voici leur site internet http://www.empreintedigitale.be/

    C'était très intéressant de visiter une telle entreprise, et de voir qu'il y a des jeunes qui osent entreprendre dans des secteurs assez pointus. Ils ont récemment investi dans de nouvelles machines et je voudrais les aider à se faire connaître par mon blog.


    votre commentaire
  • Diplômés de math : retrouvailles 30 ans après !

     

    Sur la très bonne idée de Colette, nous nous sommes retrouvés hier soir, ceux qui ont fait les math à l'UCL avec nous et qui ont été diplômés en 1987. Nous avions réussi à contacter presque tout le monde et à part 3 personnes qui n'étaient pas disponibles, tout le monde est venu. Sur la photo, se trouvent tous les participants à la soirée, incluant les conjoints.

    C'était très amusant de revoir des adultes, alors que nous étions étudiants ensemble et que pour la plupart, je ne les avais plus vus depuis 30 ans. Certaines têtes étaient bien reconnaissables, mais pour 2 d'entre eux, je ne suis toujours pas surs que ce soient les étudiants d'il y a 30 ans.

    Chacun s'est présenté, et beaucoup sont profs de math ou directeurs d'école, mais il y a aussi des actuaires et des informaticiens. Et la plupart des couples qui s'étaient formé aux études, dont des mathématiciens entre eux, sont encore ensemble. Ce fut une soirée très sympa, où l'on a vite retrouvé le caractère de chacun. A refaire, et dans moins de 30 ans !


    votre commentaire
  • Dans le cadre des journées du patrimoine en France, j'ai participé à la promenade guidée du château de Linchamps, au dessus de Nohan ( à 9 km de Bohan, en France).

    Il ne reste du château de Linchamps que quelques ruines au milieu de la forêt, sur un éperon rocheux au-dessus de la Semoy française. Ce château a été étudié pendant des années par Claude Brouet et Danièle Vallet, qui ont écrit un livre en 2002 : "Le château de Linchamps, Forteresse d'Ardenne, Verrou de la Semoy" CDDP des Ardennes.

    Mme Vallet a fait un exposé, retraçant l'histoire de ce château, dont des documents prouvent qu'il a été construit en 1531 et détruit en 1673 sur ordre de Louis XIV. Mais les observations faites sur place permettent de penser, sans certitude, qu'il existait déjà au 12è siècle.

    Conférence de Danièle Vallet

    Ensuite, trois guides, dont Mme Vallet, ont emmené les visiteurs se promener dans les ruines du château. Le château s'étendait sur une longueur de 250 mètres, sur un éperon rocheux, 70 mètres au-dessus de la Semoy. Nous sommes montés par la TransSemoysienne jusqu'au pied du château, où nous avons parcouru les différentes parties (entrée, basse-cour, bastion Sud, partie centrale, bastion Nord). 

    Certains vestiges sont bien visibles (voir les photos ci-dessous), mais la plupart des murs sont par terre.

    Escalier vers le bastion Sud

    Escalier vers le bastion Sud

    Escalier vers le bastion Nord

    Escalier vers le bastion Nord

    Trace d'un toit sur un mur

    Trace d'un toit sur un mur

    J'ai découvert le mur aux boulets, une muraille naturelle criblée de trous de la taille de boulets. Ces trous n'ont rien à voir avec des boulets, mais sont dus à une phénomène géologique naturel.

    Mur aux boulets

    Mur aux boulets

    Nous avons parcouru le site du château du Sud vers le Nord, découvrant les vestiges du passé, imaginant les murs, les toits, les salles, au milieu des arbres. Il reste certainement des fouilles à faire pour éclaircir l'origine du château.

    La visite était très amusante, et faisait un peu penser à un jeu de pistes, les lieux me faisaient penser au Chatelet, entre Bohan et Membre.

     

     


    2 commentaires
  • Dans le cadre des journées du patrimoine, j'ai participé à la promenade guidée "Les sentiers de contrebande" le long du ruisseau du Bois Jean, à la frontière entre Bohan et la France.

    Le guide, Yvon Barbazon, historien local, a expliqué le contexte des contrebandiers qui voulaient faire passer des marchandises (tabac, café, allumettes vers la France, alcool vers la Belgique) à l'insu des douaniers et des accisiens, dans la 1ère moitié du 20è siècle.

    Yvon Barbazon

     

    Yvon Barbazon, notre guide

     

    Nous étions une quinzaine de courageux promeneurs, car nous avons subi quelques fortes averses, entrecoupées de belles éclaircies (ou l'inverse ?).

    Promenade guidée "Les sentiers de contrebande"

    Nous sommes partis de la baraque Laurent, sommes passés devant la maison Denoncin, où les grands arbres ont été coupés.

    Maison Denoncin

    Nous avons mieux vu la baraque Gérard, qui a été dégagée cette semaine par la maison du tourisme de Vresse pour cette promenade:

    Ruines de la baraque Gérard

    Nous sommes remontés le long du ruisseau du bois Jean, passant devant l'emplacement de la barque Cagnaux, et sommes arrivés à l'emplacement de la baraque Léger, où il ne reste que les carrelages au sol, qui ont aussi été dégagés cette semaine.

    Restes de la baraque Léger : carrelages au sol

    Pour le retour, nous sommes remontés par le large chemin presque jusqu'aux Dolimarts pour redescendre à notre point de départ, la baraque Laurent. Au total la promenade a duré 3 h, pour environ 6 km et 110 m de dénivelé. (voir album photos sur la page Facebook du Syndicat d'initiatives de Bohan)

    Pour en savoir plus sur les 4 baraques, voir mes articles précédents:

    baraque Laurent

    baraque Gérard

    baraque Cagnaux

    baraque Léger

     


    votre commentaire
  • Profitant du weekend portes ouvertes dans les fermes, nous avons visité la ferme de la Yauge, à Nafraiture. Cette exploitation élève des vaches laitières (Holstein) et des vaches à viande (Bleu Blanc Belge). Une visite guidée a montré les deux étables à vaches, ainsi que la tank à lait, la salle de traite et quelques bâtiments agricoles.

    Ci-dessous vous pouvez voir la plateforme balance, permettant de peser un troupeau de vaches ou des camions, ensuite l'étable avec les vaches à viande, classées par âge. Les vaches laitières (plus de 180 vaches) sont libres d'aller en pâture et sont traites 2 fois par jour, dans la salle de traite, à raison de 12 à la fois. 

    La ferme vend presque la totalité de son lait à la laiterie, sauf pour la production de ses yaourts et glaces artisanales, vendues sur place. 

    Pour en savoir plus http://www.fermedelayauge.be/

    Vue générale de la ferme

    Vue générale de la ferme

    Vaches à viande

    Vaches à viande

    Vaches laitières

    Vaches laitières

    Jeunes veaux (au fond le veau a 2 jours)

    Jeunes veaux (au fond le veau a 2 jours)

    Salle de traite

    Salle de traite


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique