• Ma soeur est venue à Bohan la semaine du 15 août et nous avons passé plusieurs soirées à observer les animaux sauvages. Nous roulons dans les bois près de Bohan et avons eu beaucoup de chance car nous avons pu photographier de nombreux chevreuils, un cerf et plein de sangliers. Nous commençons à connaître les bons coins à gibier.

    Voici quelques photos de la semaine passée :

    Observation de la faune sauvage

     

    Observation de la faune sauvage

    Observation de la faune sauvage

    Ce soir, je suis retournée seule où nous avions observé les sangliers et j'ai vu d'abord 2 chevreuils, ensuite des sangliers qui sont restés plus de 30 minutes pas très loin de ma voiture. A la tombée de la nuit, de nombreuses chauve-souris ont commencé à voler. Et finalement une chouette hulotte est venue dans l'arbre à 3 m de moi.

    Voici son cri : 

     

    Comme il faisait très sombre, les photos ne sont pas de grande qualité :

     

     

    Observation de la faune sauvage

    Observation de la faune sauvage

    et voici un film, très court, mais de mauvaise qualité à cause du manque de lumière:

     


    1 commentaire
  • La grotte Notre Dame de Lourdes qui se trouve le long de la Semois a été rénovée en 2016 (voir mon article à ce sujet). La statue de Marie avait été restaurée, mais on attendait toujours le retour de la statue de Bernadette.

    Elle a été repeinte gracieusement par une peintre de la région et a été replacée il y a quelques semaines:

    Statue de Bernadette de retour à la grotte

    Voici la statue de près :

    Statue de Bernadette de retour à la grotte

    Ce mercredi 14 août, veille de l'assomption, la messe de 18:30 aura lieu à la grotte si le temps le permet. On renoue ainsi avec la tradition.


    votre commentaire
  • Nous sommes partis à 4 (Pierre, Bénédicte, Marcellino et moi) pendant 11 jours dans les fjords de Norvège. Ayant atterri à Stavanger (environ 200 km au Sud de Bergen), nous avons loué une voiture et sommes montés vers le Nord, via Bergen, jusque Alesund, où nous reprenons l’avion vers la Belgique.

     

    1)  3 nuits près de Stavanger, dans le Sud

    Au menu du 1er jour, la fameuse randonné de Preikestolen, une ascension de 440 m de dénivelé pour arriver à une plateforme surplombant un fjord. La montée est très rude, avec de grosses pierres à escalader. Malheureusement il y avait une épaisse brume et nous n’avons pas eu la belle vue. La descente était aussi difficile avec des hautes marches qui font mal aux genoux. J’ai mis 2 h 30 pour la montée et autant pour la descente, aidée par chacun des jeunes pour me tenir.

    dans la descente du Preikestolen

     

    Nous passons l’après-midi du 2eme jour à faire une croisière sur le Lisefjord, avec une très chouette pause à Lisebotn, où nous montons au sommet de la falaise avec une très belle vue sur le fjord, d’où partent de nombreux marcheurs vers Kjerag, un rocher bloqué dans une faille.

    Nous avons une longue route  jusqu’à Bergen. Nous roulons plus de 7 h, avec une pause au milieu pour que les jeunes fassent une rando pour monter le long de la cascade Langfossen (300 m de dénivelé).  Nous arrivons à Bergen en fin de journée où nous découvrons notre logement qui est une petite maison basse où tout est de travers : les plafonds, les portes, etc

    Fjords de Norvège (11 jours)

     2) 2 nuits à Bergen 

    Découverte de Bergen : son port, son marché aux poissons, ses maisons de couleur en bois sur les quais et son mont « Floyen » où nous arrivons en funiculaire. En haut nous admirons la vue, nous nous promenons et faisons un peu de kayak sur un très joli lac. On s’amuse même à découvrir quelques géocaches. Le soir nous nous promenons dans les rues de la ville et mangeons dans un très bon restaurant.

    les maisons sur les quais de Bergen

    Après 2 h de route, nous faisons une croisière sur le très joli Naeroyfjord, un des plus longs de Norvège. Nous contournons un long bras de fjord pour rejoindre notre maison « hantée ».

    3) 2 nuits à Sorheim

    Bénédicte et Marcellino partent en voiture pour une journée de marche sur glacier, tandis que Pierre et moi restons à la maison le long du Lustrafjorden. Ils roulent 1 h 30 pour arriver sur la branche du glacier Jostedalen où ils ont marché, grimpé, traversé des crevasses et monté un mur de glace à l’aide d’un piolet et de chaussures à crampons.

    Pierre et moi profitons d’une journée de repos à la maison, où nous faisons une petite promenade à pied, une bonne sieste et une balade en barque sur le fjord. Nous prenons notre 4h à une framboiserie proche. Nous passons une très bonne journée reposante sans wifi.

    Fjords de Norvège (11 jours)

    Nous allons à Urnes Stavkirke voir la plus ancienne église en bois debout de Norvège, construite en 1130 et profitons d’une intéressante visite guidée.

    Fjords de Norvège (11 jours)

    Nous quittons notre maison le long du fjord et roulons, hélas sous la pluie, sur les hauteurs et admirons des paysages montagneux ainsi que des glaciers. Nous arrivons milieu d’après-midi à Geiranger, petit village très touristique au bord d’un très beau fjord. Nous y faisons quelques magasins de souvenirs et y soupons avant de monter à notre logement à Hesthaug Gard, un tout petit appartement.

    4) 2 nuits près de Geiranger

    Journée de découverte de Geiranger ce samedi. Le matin en randonnant le long d’une cascade pour Bénédicte et Marcellino, et l’après-midi en kayak dans le fjord pour nous 4. Nous avons ramé jusqu’à la cascade dite des 7 soeurs, dans le fjord où quelques gros bateaux faisaient de grosses vagues.

    cascades des 7 soeurs

    Nous roulons jusque Alesund, belle ville portuaire que nous découvrons d’abord d’en haut. Nous visitons le centre d’art nouveau et parcourons les rues de cette ville reconstruite après le grand incendie de 1904. Nous faisons une pause pour nous abriter de la pluie et terminons la visite de la ville.

    Alesund

    5) 1 nuit près de Alesund

    Nous occupons notre dernière matinée en Norvège par le Sunnmore museum où sont présentés des anciens bateaux (dont 2 drakars du 7e siècle) et surtout des maisons entre le 16è et le 20è siècle. On peut y voir des logements de plus en plus grands, deux écoles, des entrepôts, la maison du coordonnier, etc.

    Sunnmore museum

    Nous allons à l’aéroport rendre la voiture et rentrons en Belgique via deux vols, le premier de Alesund à Oslo et le deuxième de Oslo à Bruxelles.

    Fjords de Norvège (11 jours)

     

     

    Ce fut un beau voyage dans un pays avec des fjords, mais aussi beaucoup plus de collines et de cascades que je n'avais imaginé. Les paysages sont très beaux.

    Mais la route est longue car il faut cheminer entre les fjords et les montagnes, sur des petites routes où la vitesse est souvent limitée à 60 ou 70 km/h. Le maximum autorisé est 80 km/h et tout le monde le respecte car les amendes sont chères et appliquées dès qu'un seul km/h est dépassé. Au total nous avons roulé 1400 km.

    En juillet la nuit est courte (de minuit à 4 h du matin) et pas tout à fait noire. Et comme les Norvégiens ne mettent pas de tenture à leurs fenêtres, c'est très désorientant.

    Quant aux prix, tout est cher là bas: le prix est deux fois plus cher qu'en Belgique, sauf l'essence, mais on peut payer partout avec une carte de banque.

    Bref, une belle découverte.


    1 commentaire
  • Le tour de France 2019 a rendu hommage à Eddy Merckx qui a gagné son 1er tour il y a 50 ans en organisant son grand départ en Belgique.

    Jeudi je suis allée à la grand place de Bruxelles pour la présentation des équipes. Il y avait une très grande foule mais je ne suis pas restée jusqu'à la fin de la présentation de la 22è équipe pour voir Eddy.

    podium pour la présentation des équipes sur la grand place

    podium pour la présentation des équipes sur la grand place de Bruxelles

    Samedi nous sommes allés voir le tour chez une amie près de Nivelles: nous étions 11 et nous avons eu beaucoup de gadgets. Mes amis ont participé à leur premier tour. Les voilà par exemple qui font bonjour à un hélicoptère qui passait au-dessus de nous.

    Tour de France 2019 : départ en Belgique

    et voilà notre butin :

    Tour de France 2019 : départ en Belgique

    Dimanche le tour organisait un contre la montre par équipe dans Bruxelles, et passait tout près de chez moi, venant de Montgomery et Meiser vers le pont Van Praet. J'ai rejoint Bénédicte et ses amis qui se sont installés en face de la RTBF. La caravane publicitaire a été généreuse en casquettes et surtout en maillot Leclerc, comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous :

    Tour de France 2019 : départ en Belgique

    Enfin lundi, Pierre et moi avons cherché le point de passage le plus proche de Bohan et sommes allés à Hirson, en France, à 75 km de Bohan. Nous avons vu la caravane passer, mais ils jetaient très peu de cadeaux et aucun maillot.

    Tour de France 2019 à Hirson

    J'ai donc vu 3 fois la caravane, qui est constituée de 170 véhicules, avec des camions ornés de mannequins géants, des voitures décapotables, et des voitures normales. Certaines marques n'étaient présentes que dans 1 pays, par exemple Cochonou en France ou Het Laatste Nieuws en Belgique.

    Et voici une vidéo du passage des coureurs près de Nivelles, ils roulaient à 40 km par heure, donc ils passent très vite :


    2 commentaires
  • Via mon boulot, j'ai reçu un "mobility passport" qui est un défi ludique conçu pour les entreprises et les particuliers afin de les aider à se déplacer plus efficacement en ville. Pendant 3 semaines, du 5 au 26 juin, je pouvais tester des manières de circuler en ville, le plus souvent gratuitement, participer à des activités, répondre à des quiz et relever des défis.

    EssaTester la mobilité à Bruxelles grâce à Belfiusyer de nouveaux moyens de transport

    Je pouvais essayer des alternatives à la voiture pour me déplacer à Bruxelles, comme évidement les transports en commun (STIB, De Lijn, train) mais aussi le bateau sur le canal et les voitures partagées, les vélos électriques partagés, les trottinettes électriques, etc

    Je n'ai pas eu le temps de tout essayer mais je me suis inscrite sur plusieurs applications et j'ai essayé le vélo électrique Jump, que j'ai trouvé génial pour aller et revenir du boulot.

     

    Participer à des activités : j'ai été invitée à des conférences, à des forums sur la mobilité, mais je 'ai eu le temps que d'aller à 1 activité : une démonstration interactive des "anges de la route", qui via des jeux de rôles démontrent l'utilité des 4 principes fondamentaux d'un bon conducteur: ceinture pour tous et toujours, adaptez votre vitesse, évitez de boire et conduire,concentrez-vous sur la route. J'ai aussi découvert le "seed factory" un lieu partagé à Auderghem.

    Relever des défis

    Deux ou 3 fois par semaine on recevait un défi à relever, à faire dans un délai assez court (en général 3 jours). J'en ai fait un, qui m'a bien motivée. Il s'agissait de rouler au moins 10 km.Comme j'étais à Bohan j'ai refait mon parcours Bohan-Linchamps que je faisais presque tous les dimanches en 2015 et 2016, mais que je n'avais plus fait depuis longtemps. Je devais le tracer pour en apporter la preuve. Voici mon relevé, grâce à runastic, que j'ai aussi découvert.

    Tester la mobilité à Bruxelles grâce à Belfius

     

    Il y avait aussi des cours à suivre sur l'application, des quiz à remplir et à chaque participation, activité ou accomplissement, on gagnait des points.

    A la fin des 3 semaines j'avais 791 points et j'étais à la 79e place (sur 100). Je suis très contente d'avoir participé, et mon seul regret était que c'était trop court. J'aurais voulu essayer d'autres activités et d'autres moyens de transport, mais je n'ai pas eu le temps.

    Voici une photo des vélos partagés Jump, rouges, très visibles. Avec l'assistance électrique, c'est facile de rouler à Bruxelles, même dans les montées.

    Tester la mobilité à Bruxelles grâce à Belfius


    2 commentaires
  • Ces derniers jours, j'ai vu à plusieurs reprises des chevreuils dans mon jardin ou tout près de la maison. 

    J'ai réussi à faire quelques photos et un petit film d'un faon qui têtait encore.

    le premier jour j'en ai aperçu un derrière les hautes herbes du champ en face de chez moi:

    Chevreuils dans mon jardin

     

    Le deuxième jour j'en ai vu un sortir de mon jardin et j'ai réussi à le photographier dans le même champ en face, où les herbes venaient d'être coupées:

    Chevreuils dans mon jardin

     

    Et hier j'ai pu observer, photographier et filmer un faon qui têtait encore sa mère. Ils sont restés au moins 5 minutes, alors que des voitures et des motos passaient sur la route à moins de 20 m d'eux. 

    Chevreuils dans mon jardin

    Chevreuils dans mon jardin

    Chevreuils dans mon jardin

    Et le petit film du faon avec sa mère :


    2 commentaires
  • Pour mon anniversaire, je me suis offert une toile peinte par Marie-Luce Vériter sur base d'une de mes photos. 

    J'ai proposé quelques unes de mes plus belles photos du pont cassé et ensemble, Marie-Luce et moi avons choisi celle qui sera la base du tableau.

    Voici le tableau accroché chez moi à Bohan (photo prise le soir il manque de lumière), c'est une peinture à l'huile sur toile de format  60 X 80 cm.

    Tableau du pont cassé en automne

    Et voici ma photo

    Tableau du pont cassé en automne

     

    Marie-Luce a eu la gentillesse de m'envoyer quelques photos lors de son travail, voici quelques étapes :

    fin mars

    Tableau du pont cassé en automne

     

    fin avril :

    Tableau du pont cassé en automne

     

    mi-mai

    Tableau du pont cassé en automne

     

    Quel plaisir d'avoir ce magnifique tableau dans mon salon à Bohan. Merci Marie-Luce pour tout le travail que tu as fait pour ce tableau qui t'a donné du fil à retordre, comme tu m'as dit, mais dont le résultat est si joli.

    Pour en savoir plus sur Marie-Luce Vériter, voici son site http://www.ml-veriter.be/


    1 commentaire
  • Pour fêter mon anniversaire, nous avons fait une chouette activité familiale, du géocaching. Nous avons essayé pour la première fois cette activité qui consiste à chercher des balises plus ou moins bien cachées.

    Après avoir chargé l'application Géocaching et activé le service premium (payant 6 euros par mois ou 32 euros par an), nous avons marché dans notre quartier à la recherche de balises. L'application permet de localiser les balises, mais il faut la trouver et ce n'est pas facile : nous en avons trouvé 3 sur 4, après avoir cherché parfois plus de 20 minutes.

    Nous en avons profité pour passer au square Maurane, inauguré en mai dernier, 1 an après la mort de la chanteuse que j'admire beaucoup. 

    Geocaching en famille pour mon anniversaire

    Les balises à trouver sont soit petites (de la taille d'un briquet mais 3 fois plus large) soit minuscules :

    Geocaching en famille pour mon anniversaire

    Les balises sont cachées dans un piquet ou dans un trou de mur, mais la plus petite ci-dessus est magnétique et était simplement posée contre des barreaux métalliques. 

    Geocaching en famille pour mon anniversaire

     

    C'était très amusant, parfois un peu frustrant quand on cherche longtemps sans trouver. Quand on aura plus d'expériences, on sera surement plus efficaces. 

    Voici la carte après notre recherche de cet après-midi :les smileys correspondent aux caches qu'on a trouvées. 

    Geocaching en famille pour mon anniversaire


    votre commentaire
  • Mardi 11 juin après-midi, j'ai eu la chance d'observer dans mon jardin à Bohan un oiseau très rare en Belgique : un bruant zizi. Ce passereau a la taille d'un moineau, il est très semblable à son cousin le bruant jaune très commun, mais on reconnait le mâle à sa tête vivement colorée de noir et de jaune. Il s'est posé sur l'arbre face à ma fenêtre et j'ai eu la chance de le photographier avant qu'il s'envole.

    Observation exceptionnelle d'un bruant zizi

    Ayant encodé cette observation sur le site https://observations.be/, j'ai eu pas mal de réactions d'ornithologues.

    Sur la page d'accueil du site, le bruant zizi est mis en gras, sur le site de Bohan (province de Namur):

    Observation exceptionnelle d'un bruant zizi

     

     

    En Belgique ce n'est que la 45ème observation de cette espèce, qui est d'habitude plus méridionale (France, Italie, Espagne, Turquie).

    Voici un post sur mon observation sur le site "birding Belgium":

    https://www.facebook.com/birdingbelgium/photos/a.611660129011283/1195193240657966/?type=3&theater

     

    J'ai eu donc beaucoup de chance de l'observer et de pouvoir le photographier, ainsi l'obervation sera homologuée. Je suis très contente de ce beau moment, grâce au milieu très favorable de Bohan !


    votre commentaire
  • Ayant passé 6 jours chez ma soeur près de Grenoble, nous avons beaucoup "chassé" les oiseaux, uniquement en photo bien sûr !

    Ma soeur avait repéré des oiseaux dans des sites intéressants et nous avons parcouru ces sites, le matin, le midi ou le soir jusqu'à ce que je puisse les voir. J'ai ainsi eu la chance de faire 4 coches (une coche = observer un espèce pour la première fois).

    Le bihoreau gris est un oiseau aimant les marais, un peu plus petit qu'un héron. Nous avons été 3 fois sur le site pour le voir, mais nous l'avons vu, et bien vu :

    Bihoreau gris

    De plus loin, car ils nichent dans la falaise, nous avons vu le circaète Jean-le-Blanc, un rapace de la taille de la buse. Ils couvent depuis des semaines et ma soeur attend la naissance impatiemment pour observer plus de mouvements:

    Circaete Jean-le-Blanc

    Nous avons entre-aperçu et surtout entendu un passereau ventre jaune que j'ai beaucoup étudié aux cours d'ornitho mais que je n'avais jamais vu : l'hypolaïs polyglotte

    Hypolais polyglotte

    Enfin, lors de notre randonnée en montagne, nous avons eu la grande chance de voir un gypaète barbu, le plus grand vautour européen, tellement rare qu'un programme de réintroduction a commencé en France depuis quelques années. L'individu que nous avons observé était marqué et est identifié :un jeune mâle réintroduit en 2018.

    Gypaete barbu

     

    En plus de ces 4 coches, nous avons observé tous les jours la nidifcation de pics épeiches, avec les petits qui grandissaient et le dernier qui a quitté le nid le jour de mon départ.

    Voici un film réalisé par ma soeur sur ses observations pendant presque 2 semaines :

     


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires