• Mon fils et moi avons fait un mini-trip à l'Ouest de Paris. Nous avons visité le domaine de Versailles, que mon fils a étudié en détails lors de ses cours, et qu'il n'avait jamais visité.

    Versailles, Malmaison et Chartres (5 jours près de Paris)

    Arrivés tôt, nous pouvons rentrer rapidement dans les grands appartements. Nous visitons les appartements de la Reine, ceux du Roi, ainsi que la galerie des glaces. Nous pouvons exceptionnellement aussi visiter les salles Napoléon. Après-midi nous avons visité le grand Trianon, maison de campagne de Louis XIV, le petit Trianon, domaine privilégié de Marie-Antoinette et le hameau de la reine. 

    Le lendemain, nous visitions le château de Malmaison, que Joséphine, première épouse de Napoléon, acheta en 1799 et où le couple vécut de 1800 à 1802. Après leur divorce en 1809 la maison resta à Joséphine qui l’aménagea à son goût qui était différent de celui de Napoléon. Une guide nous a fait découvrir ce petit château à taille humaine, avec la chambre de Napoléon sous une tente et les goûts de Joséphine pour les tableaux de femmes de caractère.

    Versailles, Malmaison et Chartres (5 jours près de Paris)

    Nous passons 2 jours à Chartres, en commençant par la visite guidée de la cathédrale où une guide détaille chaque personnage de chaque vitrail.  Les vitraux les plus anciens datent du 12ème siècle ainsi que les sculptures de la façade. 

    Sous le soleil, nous nous promenons dans les rues piétonnes de Chartres, admirant un tichodrome sur la façade Sud.  

    Versailles, Malmaison et Chartres (5 jours près de Paris)

    J'avais déjà visité Versailles deux fois : la première fois quand j'étais enfant et la deuxième fois en 2012 avec Bénédicte, mais je connais beaucoup mieux l'histoire de France et la vie de Louis XIV alors j'ai encore mieux profité de la visite. Je suis enchantée d'avoir enfin découvert le château de Malmaison, qui est souvent mentionné dans l'histoire des dirigeants français du XIXème siècle. 


    1 commentaire
  • Avec ma soeur, j'ai découvert Montélimar, ville située dans le département de la Drôme, entre Valence et Avignon. Notre fil conducteur des visites de la journée était la famille Adhémar, illustre ancienne noble famille du Dauphiné.

    Nous avons commencé par la visite du château de Montélimar, ayant appartenu aux Adhémar, perché sur les hauteurs de la ville, avec ses bâtiments de diverses époques : chemin de ronde, ancien donjon, logis seigneurial avec belles fenêtres romanes et chapelle. On fait rapidement le tour des pièces du château, qui n'est pas meublé, mais qui abrite des expositions temporaires. Deux artistes contemporains exposaient des oeuvres très modernes.

    Château de Montélimar

    Nous avons ensuite visité le Chaudron d'or, une des dernières fabriques artisanales de nougat, spécialité de la ville. 2 chaudrons de 125 kg de nougat sont fabriqués tous les jours ouvrables, à partir de miel de lavande, de sucre, de glucose, de vanille naturelle et d'amandes ou de pistaches. J'ai appris qu'il existe deux sortes de nougat : le nougat dur et le nougat tendre, qui cuit à plus basse température. J'en ai goûté et c'est bien meilleur que le nougat dur.

    Visites à Montélimar (France)

     

    à gauche chaudron de fabrication, à droite cuve pour battre les blancs de 100 oeufs

    Nous avons quitté la ville pour descendre vers le village haut perché de La Garde-Adhémar, qui était un bastion pour la famille du même nom. On peut y visiter l'église romane, dont on voit la tour de très loin.

    Visites à Montélimar (France)

     A 2 Km du village, le Prieuré du Val des Nymphes est une chapelle romane du 12ème siècle, au milieu de la forêt.

    Val des Nymphes

    Enfin, nous avons terminé la journée par la visite du très beau château de Grignan, à une quinzaine de km. 

    Ce château dont les premiers murs ont été élevés au 10è siècle a été transformé  en forteresse au 13è par la famille Adhémar. Ce château est célèbre grâce à Madame de Sévigné, qui a écrit des centaines de lettres à sa fille, la comtesse de Grignan.

    Lors de la visite guidée, nous avons vu les appartements du comte (le dernier compte est mort ruiné en 1714), ceux de la comtesse et ceux de la mère de la comtesse. Le château a été beaucoup transformé au fil des siècles, a été saccagé à la révolution et était presque en ruines quand Marie Fontaine l'a racheté en 1912 et y a mis toute sa fortune pour le restaurer.

    château de Grignan

    En dessous du château, se trouve la collégiale Saint-Sauveur, où une dalle rappelle que Madame de Sévigné y fut enterrée en 1696, le lendemain de sa mort au château. 


    1 commentaire
  • Séjournant chez ma soeur près de Grenoble, nous avons fait la visite de la grotte Chauvet 2, en Ardèche. Il s'agit d'une copie très fidèle de la grotte originale, découverte à quelques kms, au-dessus de la rivière Ardèche, le 18/12/1994.

    Copie de la grotte Chauvet (Ardèche , France)

    L'entrée de la grotte a été bouchée par des effondrements, le dernier datant de -21.000 ans, et donc aucun homme ni gros animal n'y est entré, permettant un état de conservation rare des dessins sur les parois. Les recherches ont montré que la grotte a été fréquentée en - 36.000 et - 30.000 ans. Elle n'était pas un lieu de vie, mais un lieu sacré, où des hommes préhistoriques de cette époque, appelés Aurignaciens, exerçaient leur art pariétal: dessins et gravures. Les motifs étaient essentiellement des animaux, des humains et des signes qu'on n'a pas encore déchiffrés.

    Panneau des chevaux

    panneau des chevaux

    Ours et panthère

    Ours et panthère des neiges (à droite)

    Dans la grotte se trouvent aussi des centaines de cranes d'ours, des traces et des griffures d'ours et des restes de feux. Comme l'entrée était bouchée, tout est extrêmement bien conservé. 

    Grâce à l'expérience de Lascaux (découverte en 1940 et avec des dessins de -21.000), il a immédiatement été décidé de ne pas ouvrir la grotte au public mais d'en faire une copie, créée de toutes pièces, en faisant appel à des ingénieurs, des historiens, des artistes et des scientifiques. Après le scan et l'imagerie à partir des relevés et photos de la grotte originale, l'immense chantier a duré 3 ans pour la construction en béton, en résine et dessins au charbon ou oxyde de fer ou de manganèse. 500 spécialistes y ont travaillé : sculpteurs, peintres, scénographes, architectes.

    D'après Jean Clottes, président du comité scientifique international qui a visité la vraie grotte quelques jours après sa découverte en 1994 et la reproduction en 2015, son émotion en 2015 était comparable.

    Il est vrai que cette reproduction est très bien faite, et on oublie qu'il s'agit d'une copie. La visite se fait avec un guide que nous avions rien que pour nous 2.

    Dans le domaine se trouve un musée où sont présentés la vie des hommes de cette époque ainsi que les gros animaux aujourd'hui disparus : rhinocéros laineux, aurochs, cerf mégacéros, mammouth laineux et lion des cavernes.

    Musée 

    Ce fut une visite où j'ai appris beaucoup de choses dans un domaine que je ne connaissais pas. C'est la première fois que je visite une grotte ornée de dessins.


    1 commentaire
  • J'ai passé un chouette weekend dans les Fagnes avec mes amis matheux. Nous logions à Ovifat, dans les cantons de l'Est. Nous avons fait 3 belles promenades. Samedi matin nous avons fait une boucle de 7 km le long de la Fagne de Polleur, où nous avons observé de très nombreux champignons :

    Week end dans les Fagnes avec mes amis matheux

    L'après-midi nous sommes descendus jusqu'au château de Reinhardstein, seul château "eifelien" en Belgique, construit en 1354. 

    Week end dans les Fagnes avec mes amis matheux

    Dimanche le soleil était de la partie et nous avons fait une belle balade près de Ovifat, qui passe près de la Croix des Russes et de l'hélice d'un avion abattu pendant la 2ème guerre. 

    Week end dans les Fagnes avec mes amis matheux

    Week end dans les Fagnes avec mes amis matheux

    Au total j'ai marché 19 km en 2 jours, le premier jour avec des baskets : après quelques mètres j'avais les pieds trempés, et donc le lendemain j'ai mis mes bottes et j'ai attrapé des cloches.

    Comme d'habitude, j'ai passé de très bons moments avec mes amis que je connais depuis plus de 30 ans. Nous avons beaucoup papoté, mangé de bonnes choses et surtout on a bien ri.


    votre commentaire
  • Nous sommes partis à 4 (Pierre, Bénédicte, Marcellino et moi) pendant 11 jours dans les fjords de Norvège. Ayant atterri à Stavanger (environ 200 km au Sud de Bergen), nous avons loué une voiture et sommes montés vers le Nord, via Bergen, jusque Alesund, où nous reprenons l’avion vers la Belgique.

     

    1)  3 nuits près de Stavanger, dans le Sud

    Au menu du 1er jour, la fameuse randonné de Preikestolen, une ascension de 440 m de dénivelé pour arriver à une plateforme surplombant un fjord. La montée est très rude, avec de grosses pierres à escalader. Malheureusement il y avait une épaisse brume et nous n’avons pas eu la belle vue. La descente était aussi difficile avec des hautes marches qui font mal aux genoux. J’ai mis 2 h 30 pour la montée et autant pour la descente, aidée par chacun des jeunes pour me tenir.

    dans la descente du Preikestolen

     

    Nous passons l’après-midi du 2eme jour à faire une croisière sur le Lisefjord, avec une très chouette pause à Lisebotn, où nous montons au sommet de la falaise avec une très belle vue sur le fjord, d’où partent de nombreux marcheurs vers Kjerag, un rocher bloqué dans une faille.

    Nous avons une longue route  jusqu’à Bergen. Nous roulons plus de 7 h, avec une pause au milieu pour que les jeunes fassent une rando pour monter le long de la cascade Langfossen (300 m de dénivelé).  Nous arrivons à Bergen en fin de journée où nous découvrons notre logement qui est une petite maison basse où tout est de travers : les plafonds, les portes, etc

    Fjords de Norvège (11 jours)

     2) 2 nuits à Bergen 

    Découverte de Bergen : son port, son marché aux poissons, ses maisons de couleur en bois sur les quais et son mont « Floyen » où nous arrivons en funiculaire. En haut nous admirons la vue, nous nous promenons et faisons un peu de kayak sur un très joli lac. On s’amuse même à découvrir quelques géocaches. Le soir nous nous promenons dans les rues de la ville et mangeons dans un très bon restaurant.

    les maisons sur les quais de Bergen

    Après 2 h de route, nous faisons une croisière sur le très joli Naeroyfjord, un des plus longs de Norvège. Nous contournons un long bras de fjord pour rejoindre notre maison « hantée ».

    3) 2 nuits à Sorheim

    Bénédicte et Marcellino partent en voiture pour une journée de marche sur glacier, tandis que Pierre et moi restons à la maison le long du Lustrafjorden. Ils roulent 1 h 30 pour arriver sur la branche du glacier Jostedalen où ils ont marché, grimpé, traversé des crevasses et monté un mur de glace à l’aide d’un piolet et de chaussures à crampons.

    Pierre et moi profitons d’une journée de repos à la maison, où nous faisons une petite promenade à pied, une bonne sieste et une balade en barque sur le fjord. Nous prenons notre 4h à une framboiserie proche. Nous passons une très bonne journée reposante sans wifi.

    Fjords de Norvège (11 jours)

    Nous allons à Urnes Stavkirke voir la plus ancienne église en bois debout de Norvège, construite en 1130 et profitons d’une intéressante visite guidée.

    Fjords de Norvège (11 jours)

    Nous quittons notre maison le long du fjord et roulons, hélas sous la pluie, sur les hauteurs et admirons des paysages montagneux ainsi que des glaciers. Nous arrivons milieu d’après-midi à Geiranger, petit village très touristique au bord d’un très beau fjord. Nous y faisons quelques magasins de souvenirs et y soupons avant de monter à notre logement à Hesthaug Gard, un tout petit appartement.

    4) 2 nuits près de Geiranger

    Journée de découverte de Geiranger ce samedi. Le matin en randonnant le long d’une cascade pour Bénédicte et Marcellino, et l’après-midi en kayak dans le fjord pour nous 4. Nous avons ramé jusqu’à la cascade dite des 7 soeurs, dans le fjord où quelques gros bateaux faisaient de grosses vagues.

    cascades des 7 soeurs

    Nous roulons jusque Alesund, belle ville portuaire que nous découvrons d’abord d’en haut. Nous visitons le centre d’art nouveau et parcourons les rues de cette ville reconstruite après le grand incendie de 1904. Nous faisons une pause pour nous abriter de la pluie et terminons la visite de la ville.

    Alesund

    5) 1 nuit près de Alesund

    Nous occupons notre dernière matinée en Norvège par le Sunnmore museum où sont présentés des anciens bateaux (dont 2 drakars du 7e siècle) et surtout des maisons entre le 16è et le 20è siècle. On peut y voir des logements de plus en plus grands, deux écoles, des entrepôts, la maison du coordonnier, etc.

    Sunnmore museum

    Nous allons à l’aéroport rendre la voiture et rentrons en Belgique via deux vols, le premier de Alesund à Oslo et le deuxième de Oslo à Bruxelles.

    Fjords de Norvège (11 jours)

     

     

    Ce fut un beau voyage dans un pays avec des fjords, mais aussi beaucoup plus de collines et de cascades que je n'avais imaginé. Les paysages sont très beaux.

    Mais la route est longue car il faut cheminer entre les fjords et les montagnes, sur des petites routes où la vitesse est souvent limitée à 60 ou 70 km/h. Le maximum autorisé est 80 km/h et tout le monde le respecte car les amendes sont chères et appliquées dès qu'un seul km/h est dépassé. Au total nous avons roulé 1400 km.

    En juillet la nuit est courte (de minuit à 4 h du matin) et pas tout à fait noire. Et comme les Norvégiens ne mettent pas de tenture à leurs fenêtres, c'est très désorientant.

    Quant aux prix, tout est cher là bas: le prix est deux fois plus cher qu'en Belgique, sauf l'essence, mais on peut payer partout avec une carte de banque.

    Bref, une belle découverte.


    1 commentaire
  • En compagnie de Pierre et Bénédicte, j'ai découvert 2 capitales baltes : Riga de la Lettonie et Vilnius de Lettonie. Nous avons pris l'avion de Bruxelles à Vilnius et fait le déplacement entre les 2 capitales en bus (300 km). 

    Arrivés à Vilnius, nous avons logé 1 nuit à l'hôtel et sommes repartis le lendemain matin dans un minibus de 8 touristes + la guide, Kamile, pour une journée de visites et de trajet de Vilnius à Riga. Il fait froid (2 degrés mais avec un vent la température ressentie est négative). Notre 1er arrêt se fait au château de Trakai, en briques rouges sur une île au milieu d’un lac. Nous faisons rapidement le tour à pied de Kaunas, ancienne capitale de la Lituanie. Après un long trajet nous arrivons à la Colline des Croix, lieu très original au milieu des champs où plus de 500.000 croix sont plantées, de toutes tailles, de toutes matières et venant de tous les pays. Nous visitons l’intérieur du château de Rundale, le "Versailles balte". Notre 5ème arrêt se fait à un mémorial construit sur le camp de Salaspils, où des milliers de personnes sont mortes en 1943-1944, soit prisonniers de guerre, soit des civils soviétiques. 

    Colline des Croix (Lituanie)

    Colline des Croix (Lituanie)

    Château de Rundale (Lettonie)

    Château de Rundale (Lettonie)

    Nous passons 3 jours et 3 nuits à découvrir Riga, "la perle des pays baltiques" avec sa vieille ville piétonne, sa cathédrale, son château, ses nombreuses églises et sa maison aux têtes noires. Dans la nouvelle ville, nous admirons de nombreuses façades "Art Nouveau". Nous faisons un chouette tour en bateau autour de la vieille ville et montons au 26ème étage d'un gratte-ciel pour le panorama. 

    Devant la maison aux têtes noires à Riga

    Devant la maison aux têtes noires à Riga

    Pour le retour vers Vilnius nous prenons le bus qui met 4 h pour faire les 300 km qui séparent les 2 capitales.

    Sous un soleil de plus en plus généreux, nous visitons la cathédrale de Vilnius, montons à pied au château haut. Nous découvrons les églises Sainte Anne et des Bernardins. Nous découvrons Uzupis, un quartier de Vilnius qui a déclaré son indépendance, puis nous faisons une pause dans le jardin des Bernardins. Nous nous promenons dans la ville, passant devant le palais présidentiel pour atteindre la rue Gediminas « champs Elysées » locaux. 

    Nous découvrons la porte Aurore, les nombreuses églises, les quartiers où il y a eu des ghettos de juifs pendant la 2ème guerre mondiale et deux panoramas sur la ville.

     

    Vilnius : église sainte Anne et église des Bernardins

    Vilnius : église sainte Anne et église des Bernardins

    Vue sur Vilnius

    Vue sur Vilnius

    Devant la cathédrale de Vilnius

    Devant la cathédrale de Vilnius

    Ces deux pays baltes furent une belle découverte, ce sont des pays avec des histoires différentes mais avec beaucoup de domination étrangère. Ils ont un beau patrimoine, que nous avons découvert sous le soleil et le ciel bleu. Le coût de la vie est très abordable et les habitants parlent tous anglais.


    2 commentaires
  • Bellefontaine est un village de 84 habitants sur la commune de Bièvre. Je l'ai visité pour la première fois lors de notre tour en vélo électrique la weekend dernier.

    Un peu à l'extérieur du village, la fontaine Saint-Furcy est un petit monument carré néogothique avec 4 colonnes surmontées d'un dais de pierre sur lequel se dresse la statue de Saint Furcy. Ce moine évangélisateur irlandais aurait fit jaillir, vers 650, une source avec son bâton de pèlerin. 

    Bellefontaine (commune de Bièvre)

    L'eau coule dans une vasque au pied du monument et elle est potable. Sur la demi-heure que nous sommes restées, nous avons vu 3 voitures venir remplir bidons et bouteilles. Il paraît que l'eau est bonne pour le foie.

    A quelques dizaines de mètres, surplombant la fontaine, se trouve une grotte Notre-Dame de Lourdes. Elle a été bénie en 1923 par l'évêque de Namur, Monseigneur Heylen.

    Bellefontaine (commune de Bièvre)


    1 commentaire
  • A Sienne j'ai vu de nombreuses statues avec une louve et deux bébés. 

    A Rome il y en a aussi, mais ce ne sont pas les mêmes bébés.

    louve de Sienne

    louve de Sienne

    Louve de Rome

    Louve de Rome

    La louve de Rome tourne la tête et les deux bébés sont Romulus et Rémus, deux jumeaux. Romulus a fondé Rome et a tué Rémus.

    La louve de Sienne tend la tête vers l'avant, et les bébés sont Senius et Aschius, les fils de Rémus qui ont fui Rome et sont partis vers le Nord, emmenant la louve qui avait nourri leur père et leur oncle. Ils se sont installés dans une vallée et ont fondé une ville, qui a pris le nom de l'aîné des deux frères : Sienne.

    Je dédie cet article à la fille de ma boulangère préférée, Isabelle, qui va faire un Erasmus à Sienne. 


    1 commentaire
  • Je viens de passer une belle semaine en Toscane, à découvrir 5 lieux: Florence, San Gimignano, Sienne, Pise et Lucques. J'avais déjà visité Florence et Pise lors du tour d'Italie que nous avions fait en famille quand j'avais 10 ans. J'ai passé 3 nuits à Florence, puis 2 nuits à Sienne et finalement 2 nuits à Lucques. Je suis partie seule en avion et j'ai loué une voiture pour les 4 derniers jours.

    Ci-dessous quelques photos des beautés que j'ai admirées. 

    cloître de Santa Croce à Florence

    cloître de Santa Croce à Florence

    A Florence, j'ai eu un coup de coeur pour l'église Santa Croce, très richement décorée, avec 2 cloîtres. Elle a été inondée par la terrible inondation du 4/11/1966 et on en voit encore les marques.

    A Sienne j'ai beaucoup aimé la cathédrale et en particulier la pièce remplie de fresques de 1505.

    librairy avec fresques du début du 16e

    librairy avec fresques du début du 16e

    J'ai beaucoup aimé Lucques, avec ses remparts tout autour de la ville, que j'ai parcourus à pied (4 km).

    remparts autour de Lucques (Lucca)

    remparts autour de Lucques (Lucca)

    Même au mois de mars, il y a beaucoup de touristes, et les prix s'en ressentent: le pire que j'ai vu est 1 bouteille de 25 cl de Sprite à 6 euros. Les 4 autres villes étaient moins bondées de touristes (sauf Pise qui était aussi fort fréquentée).

    à Pise

    Par contre, même s'il y a des plaques d'indication, trouver sa route sans GPS est un vrai défi. Soit les plaques sont toutes petites, soit elles sont mises trop tard, soit le nom change. Par exemple pour Pise, à un carrefour on a "Torre pendente" mais au suivant "piazza Miracoli". Il faut savoir que c'est au même endroit ! Je me suis souvent perdue en voiture, j'ai fait des dizaines de demi-tours, et perdu plusieurs heures à cause de cela. Je m'en souviendrai pour les prochaines fois : soit je prends un GPS, soit je prends un abonnement avec data pour être guidée par mon smartphone.

    Je me suis rendue compte aussi que ma sonnerie de GSM, les cloches de Bohan, m'a souvent joué des tours, car en Italie il y a beaucoup d'églises et elles sonnent souvent, parfois les 1/4 h.

    C'était la première fois que je partais seule pendant 1 semaine et je suis bien contente de mon voyage, qui s'est très bien passé, où j'ai pu découvrir ce que je voulais à mon rythme, et en plus par une météo clémente.


    2 commentaires
  • Bénédicte et moi avons séjourné une semaine en Islande. Nous avons visité une partie de la côté Ouest avec une excursion organisée et la côte Sud par nous-mêmes en voiture.

    Les journées y sont très courtes, avec un lever du soleil autour de 11 h 15 et son coucher vers 15 h 30. Il fait clair environ 30 minutes avant le lever et après le coucher de soleil mais c'est très surprenant.  Il n'y fait pas froid car l'île est baignée par le courant chaud du gulf stream. Les 3 premiers jours il faisait environ 5 degrés avec de la pluie et les 3 suivants il neigeait par endroit. Le temps est très changeant: nous avons aperçu le soleil 2 fois pendant 1 minute et nous avions souvent de la pluie et du vent, quand ce n'était pas de la neige.

    Nous avons vu beaucoup de paysages naturels, avec des cascades, des montagnes, des volcans, des glaciers, des plages.  Ce qui était frappant à coté du manque de lumière, ce sont les paysages plats sans végétation et donc sans oiseaux ni animaux.

    Voici une vidéo de 5 minutes : https://www.youtube.com/watch?v=0HKzzB_n7Zk&t=

    Détail de notre programme

    Arrivées lundi 24 décembre à Reykjavik, nous nous installons en ville et dès le lendemain nous partons pour une excursion en minibus de 2 jours pour le tour de la Péninsule Snaefellsnes: 

    https://www.extremeiceland.is/fr/destinations/peninsule-de-snaefellsnes/snaefellsnes-et-aurores 

    Dans un minibus occupé par une grande majorité d’asiatiques, nous partons vers le Nord découvrir la péninsule de Snaefellsnes : Montagne en forme de cathédrale, cascade, plage de galets noirs avec reste d’épave, petit port avec phare et falaises. Nous logeons et soupons à l’hôtel.

    Nous nous arrêtons au Deildartunguhver Hot Springs , où du gaz sort du sol. Nous visitons un site archéologique avec une ancienne et une nouvelle église. Nous admirons les belles cascades de Hraunfossar Waterfall. Après midi nous faisons un arrêt à une ferme de chevaux, où la propriétaire est très chauvine et nous fait goûter le meilleur pain du monde. C’est la 1ere ferme d’Islande chauffée par le sol. Nous retournons loger à Reykjavik. 

    Hraunfossar

    Hraunfossar 

    Le 4ème jour, vers 9 h 30 dans le noir et sous la pluie, nous partons à pied vers le centre de la ville de Reykjavik. Après avoir admiré le centre ville avec sa cathédrale, son parlement et ses cygnes dans le petit lac, nous visitons l’exposition « settlement » qui explique les plus anciennes traces d’une ferme retrouvées et datés de 871 +- 2 ans. Quand les vikings sont arrivés, l’île contenait des bouleaux mais ils ont été coupés et depuis lors plus d’arbre ne pousse.

    lac au centre de Reykjavik

    lac au centre de Reykjavik

    Nous entrons dans le très grand bâtiment de verre appelé HARPA, puis longeons le port pour voir la statue de bateau, et entrons dans l’église en forme caractéristique. Après une copieux plat au Café Loki, nous achetons quelques souvenirs et terminons la journée par la visite du musée national retraçant l’histoire de l’île depuis 1000.  

    Ce jour, nous roulons vers le Thingvellir National Park pour faire du snorkelling. Malheureusement je ne peux pas participer et Bénédicte doit attendre jusque 13 :15 pour entrer dans l’eau. Après-midi nous roulons jusque Geysir où nous admirons le petit geyser qui jaillit environ toutes les 5 à 10 minutes. Nous allons voir les impressionnantes chutes de Gulfoss.

    Nous roulons jusqu’au Secret Lagoon où nous nous détendons pendant 1 h dans une eau à +- 40 degrés. Le soir nous nous installons dans notre petite cabine de Hella où nous avons la grande chance d’observer des aurores boréales.

    Le lendemain, nous quittons à regret notre cabine de Hella pour une marche sur le glacier. La marche est belle mais fatigante et il ne fait pas froid du tout.

    marche sur glacier

    Après-midi nous allons à Dyrholaey (point de vue sur les falaises) et à la Reynisfjara Beach où la marée arrive brutalement le long des falaises creusées de colonnes de basalte.

    Nous roulons longuement jusqu’à notre hôtel en direction du plus grand glacier d’Europe avec ses 8000 km².

     

    Jokularson

    Jokularson

    Bénédicte roule 1 h 15 pour arriver vers 10 h avant le lever du jour à Jokularson, le lac avec des icebergs qui donne dans la mer. Nous faisons de photos et Bénédicte construit des bonhommes de neige. Nous roulons à nouveau longuement, mais vers l’Ouest cette fois, en direction des chutes de 40 m de hauteur Skogafoss, où un passage est aménagé derrière la chute.

    Il reste alors encore 200 km à rouler pour dormir près de l’aéroport de Keflavik d’où nous décollons tôt le lendemain.

     

    1 semaine en Islande


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique