• La Tour du Millénaire se trouve au sommet de la Croix Scaille, près de Gedinne. Elle a été inaugurée en 2001, mais fermée en 2008 pour remplacer ses piliers qui étaient en bois par de l'acier, et rouverte en 2012. Pour en savoir plus, consultez les infos pratiques du SI de Gedinne.

    Comme Françoise ne la connaissait pas, j'y suis allée ce matin avec elle. Elle a la forme d'un sablier, avec une colonne contenant les deux escaliers, reliée à 3 plateformes situées à 15, 30 et 45 m de hauteur. Les 2 plateformes supérieures offrent une très belle vue sur les environs, mais nous ne nous y sentions pas fort à l'aise, d'autant plus qu'on sentait le vent faire bouger la structure.

    La Tour du Millénaire près de Gedinne

     

    La Tour du Millénaire près de Gedinne


    votre commentaire
  • Ces lundi et mardi 27 et 28 août, Pierre et moi avons passé deux belles journées à Trêves.

    Après 2 h de trajet, nous visitons la Porta Nigra et la place du Marché sous un ciel gris. La Porta Nigra a été construite entre 160 et 200 ans après JC, comme les remparts et plusieurs monuments de la ville. Elle a été transformée au cours de siècles et a même abrité une église. Elle a échappé à la destruction car un ermite, Saint Siméon, y a habité. 

    Porta Nigra

    Porta Nigra

    Nous mangeons sur la place du marché et nous nous installons à notre hôtel. Après une petite pause, nous repartons découvrir la ville à pied : nous visitons les thermes impériaux, mais nous les trouvons fort décevants car en travaux. Nous marchons jusqu’à l’amphithéâtre romain, qui pouvait accueillir 20.000 spectateurs assis. Nous admirons la belle façade baroque du palais épiscopal, visitons la basilique, très sobre, car de culte protestant. Nous admirons l’extérieur de la cathédrale et de l’église Notre Dame, voisines.

    Cathédrale et Eglise Notre Dame

    Cathédrale (à gauche) et Eglise Notre-Dame (à droite)

     

    Mardi, sous un beau ciel bleu, nous retournons visiter l’intérieur de la cathédrale et de l’église Notre Dame, avec le cloître adjacent. La cathédrale, construite entre 1235 et 1260, est la plus ancienne d’Allemagne. Elle abrite la sainte Tunique. On peut y voir plusieurs styles, mais le roman domine. Elle est très particulière car elle a deux choeurs, un à chaque extrémité de la longue nef. L’église Notre Dame a aussi été construite au 13ème siècle mais est plutot de style gothique. Mais son plan est original car l’autel est au centre d’une Croix grecque. Elle possède de très beaux vitraux, récents car elle fut fort abimée pendant la 2ème guerre mondiale.

    Ces 2 édifices voisins forment un bel ensemble (classé au patrimoine mondial de l’Unesco) mais je n’ai pas compris pourquoi ils ont été construits ainsi, l’un à côté de l’autre. Nous retournons photographier la Porta Nigra sous le soleil.

    Nous quittons Trêves pour admirer un panorama sur un chateau à 20 km au SE de Trêves : le Kastel Klaus à Kastel-Staadt. On voit la rivière Sarre passant dans la vallée et le château accroché au flanc de la colline. Il y a aussi une petite église, un cimetière militaire et un amphithéâtre romain découvert récemment.

    Kastel Klaus

    Kastel Klaus

    Nous roulons encore 20 km vers le Sud pour atteindre la petite localité de Nennig où a été découvert en 1854 une très belle mosaïque, la plus grande aussi bien conservée au Nord des Alpes. On peut imaginer la grande maison dans laquelle elle était en voyant les ruines des murs aux alentours.

    mosaïque de Nennig

    mosaïque de Nennig

    Enfin, nous faisons une dernière halte à Rémich, flânant le long de la Moselle. Ensuite nous reprenons la route vers Bohan. Au total j'ai roulé 380 km.

    à Rémich

    à Rémich

    Trêves fut une belle découverte. J'avais le souvenir d'un passage rapide quand j'étais adolescente où j'avais lu la description de la Porta Nigra devant un autre bâtiment, mais j'ignorais tout des autres richesses de la ville. Non seulement elle possède des vestiges romains, mais elle a aussi de nombreuses belles églises et des rues piétonnes très agréables. 

    Et comme Pierre partageait ses connaissances sur l'histoire, c'était encore plus intéressant.


    votre commentaire
  • J'aime beaucoup l'Alsace, et même si j'y suis déjà allée en juin 2015, j'y suis retournée pour 4 jours, avec mon fils Pierre et un de ses copains, Adrien, qui a le permis de conduire.

    Vendredi, sur le trajet aller, nous avons fait une halte à Vianden, charmante bourgade dans le Nord du grand duché de Luxembourg, où nous visitons le château, construit entre le 11e et 14e siècle et restauré en 1977. On y visite de grandes salles avec tapisseries, la belle chapelle colorée, des chambres et la cave.

    Minitrip de 4 jours en Alsace et Suisse

    Château de Vianden 

    Nous roulons jusqu'à Colmar, où nous pouvons voir le défilé et le feu d'artifice pour la fête nationale française. 

    Samedi matin, nous nous promenons dans la très pittoresque ville de Colmar, avec sa cathédrale, ses maisons à colombages. Nous faisons un petit tour en barque sur l'Iil, dans le quartier appelé "Petite Venise".

    à Colmar

    "Petite Venise" à Colmar, traversé par l'Ill 

    Nous roulons les 120 km qui nous séparent de Berne, où nous nous promenons au centre ville, sur la terrasse de la Collégiale, admirant l'Aar, rivière où les gens se baignent et la tour de l'horloge dans sa rue principale.

    Berne : tour de l'horloge 

    Berne : rue principale et tour de l'horloge 

    Dimanche, nous faisons une petite randonnée dans le parc naturel du Thal, 50 km au nord de Berne.

    Parc naturel de Thal (Suisse)

    Après-midi, nous roulons jusque Strassbourg, où nous regardons le match de la finale de la coupe du monde.

    Lundi, nous visitons la ville de Strassbourg, avec la "Petite France" et ses maisons à colombages. Nous admirons la cathédrale, avec sa flèche qui culmine à 142 m, en grès rose. Elle fut le bâtiment le plus élevé du monde pendant 4 siècles.

    Petite France, quartier de Strassbourg 

    Depuis le pont de la petite France, vue sur Strassbourg et sa cathédrale

    Après un dernier repas en Alsace où nous dégustons une bonne tarte flambée (flamkusche), nous retournons à Bruxelles, avec un arrêt emplettes au grand duché de Luxembourg.

    Au total nous avons roulé 1488 km, ce qui est un peu trop pour 4 jours, mais heureusement Adrien a roulé 2 fois plus que moi. 


    2 commentaires
  • Après avoir visité Ljubjana l'année passée avec Pierre, j'ai eu envie de découvrir le reste du pays, qui a l'air très beau. J'y suis allée en voiture avec Bénédicte et son petit ami.

    A l'aller, nous nous sommes arrêtés aux châteaux de Schwangau, au Sud de la Bavière (voir mon article précédent).

    Notre séjour à débuté par 3 jours dans le Nord de la Slovénie, près de Bled.

    lac de Bled

    Nous avons fait plusieurs belles promenades autour du lac de Bled (6 km de circonférence) mais avons aussi été au bord du lac de Bohinj, plus calme et moins touristique (12 km de circonférence). Ces deux lacs sont au pied des Alpes Juliennes, non loin du mont Triglav, sommet de la Slovénie avec ses 2864 m). 

    Nous avons ramé sur le lac de Bled, pour aller sur l'île, et Bénédicte et Marcellino ont fait du canyoning.

    Voici une petite vidéo de leurs exploits :

    Ensuite nous avons passé 3 jours dans le Sud de la Slovénie, région karstique avec de nombreuses grottes. 

    Nous en avons visité 2. D'abord les grottes de Postojna, très grandes grottes contenant plus de 24 km de galeries souterraines. Découvertes en 1818, elles sont ouvertes au public depuis 1819. On y entre par un petit train et puis on marche 2 km pour admirer les formations calcaires, avant de reprendre le petit train pour ressortir. Ensuite les grottes de Skocjan. Elles sont moins grandes que les autres, mais elles sont très impressionnantes car une rivière souterraine a creusé un fossé et on la voit 45 m plus bas.

    Nous visitons le château de Predjema, à 9 km des grottes Postjona : c’est un château construit sous une falaise et certaines pièces ont des murs normaux et des murs qui sont une falaise. 

    château de Predjema

    Nous faisons une belle petite promenade pour rejoindre une église au sommet d’une colline (SV Jakobs à 806 m d’altitude) d’où on a une vue panoramique sur le centre de la Slovénie : on y voit les Alpes au Nord, Ljubjana, et des collines dans toutes les directions.

     


    votre commentaire
  • En partant en vacances en Slovénie avec ma fille et son copain, nous avons fait une halte au Sud de la Bavière, à Schwangau où se trouvent deux beaux châteaux.

    Hohenschwangau

    Le château de Hohenschwangau se trouve au sommet d'une colline, et a été reconstruit en 1837 par la famille des rois de Bavière et habité jusqu'en 1912. Depuis 1913 il est musée et on peut visiter deux étages de ce joyau du romantisme allemand : l'étage de la reine et l'étage du roi.

    Château de Hohenschwangau vu depuis de Neuschwanstein

    Château de Hohenschwangau vu depuis Neuschwanstein

    Neuschwanstein

    L'après-midi, nous avons grimpé sur la colline en face, où Louis II de Bavière a fait construire son château idéal à partir de 1869. Il ne I'a habité que deux années, étant mort tragiquement à 40 ans dans un lac. 

    Ce château a inspiré de nombreux artistes dont Walt Disney pour sa belle au bois dormant. La visite se fait via audio-guide, emmenée par un guide, et il faut suivre assez rapidement. On a pas beaucoup de temps pour admirer les salles, qui me semblaient sombres, sauf la splendide salle du trône et la salle des chanteurs, qui occupe tout le 4ème étage.

    Nous sommes allés sur le pont Marienbrücke, pour avoir une belle vue sur le château, et prendre des photos :

    Château de Neuschwanstein

    Château de Neuschwanstein

    La région est très belle, avec des collines, beaucoup de champs, des chalets en bois et les montagnes en arrière plan. Il y a aussi des lacs qui rendent l'ambiance très romantique. J'aurais aimé pour visiter cela plus calmement, sans tous les autres touristes, mais c'est surement encore pire en juillet/août. 


    votre commentaire
  • J'ai découvert la très belle île de la Réunion, dans l'Océan Indien, y séjournant 12 jours avec mon fils Pierre qui y était en stage pour 3 mois.

    L'île se trouve dans l'hémisphère Sud (une première pour moi), à 800 km à l'Est de Madagascar qui se trouve à l'Est de l'Afrique. Elle a une forme ovale de 70 X 50 km et on peut faire tout le tour le long de la côte en 200 km. Même si petite, elle offre une diversité incroyable, des paysages très variés et une superbe flore.

    La Réunion est composée d'un volcan au Nord-Est, le Piton des Neiges (3070 m), volcan endormi autour duquel se trouvent 3 anciens cratères, appelés cirques: Cilaos, Mafate et Salazie.

    Pour aller à Ciloas il existe une route de 37 km, avec 400 virages, mais le déplacement en vaut la peine : la ville de Cilaos est magnifique.

    Cirque de Cilaos

    Cirque de Cilaos

    Cilaos

    Cilaos

    A Cilaos, nous avons fait une promenade pour voir ce point de vue "La Roche Merveille" et avons profité des thermes.

    Le 2ème cirque est Mafate et est inaccessible en voiture : pour le découvrir, il faut aller à pieds ou en hélicoptère. Nous sommes montés au Maïdo pour admirer son panorama:

    Cirque de Mafate depuis le Maïdo

    Cirque de Mafate depuis le Maïdo

    Le dernier cirque, Salazie, est ouvert vers l'Est, ce qui permet aux pluies d'entrer et offre une multitude de cascades et une végétation luxuriante. C'était mon préféré avec tout ce vert, ces fruits et légumes (dont le chouchou) qui poussent partout. 

    Cirque de Salazie

    Cirque de Salazie

    Nous y avons passé une journée magnifique, et avons fait une petite promenade pour approcher une cascade faisant partie du Voile de la mariée tant il y a de cascades.

    Cascades du Voile de la mariée

    Cascades du Voile de la mariée

    Séjour à l'île de la Réunion (France Outre Mer)

     

    Au Sud Est se trouve un autre volcan, le Piton de la Fournaise, à 2631 m, qui est actif (en moyenne il se réveille une fois tous les 14 mois) et j'ai eu la chance de le voir en éruption. Nous l'avons admiré un soir et c'était fabuleux : en plus du spectacle, il y avait l'ambiance : on entendait le grondement de la terre et on voyait très bien les pierres et le feu sortir du cratère. 

    Piton de la Fournaise

    Piton de la Fournaise

    Au centre de l'île, nous avons aussi fait une très belle randonnée vers le Trou de Fer, dans une nature très abondante (j'avais presque l'impression d'être au milieu de la jungle). Malheureusement il y avait des nuages et nous n'avons pas vu les points de vue, mais la promenade était très pittoresque et j'ai pu voir la plupart des oiseaux réunionnais.

    Promenade vers le Trou de Fer

    Promenade vers le Trou de Fer

    Le centre de l'île étant occupé par la montagne et les volcans, qu'ils appellent "les hauts", il reste "les bas", c'est-à-dire la petite partie de terre contre le littoral, en pente plus ou moins douce. C'est là que sont établies les villes : au Nord la capitale Saint-Denis, et au Sud, Saint-Pierre, plus touristique. Nous logions sur la côte Ouest, du côté où il fait plus sec, à Etang-Salé, à 20 km de Saint-Pierre.

    Le long de la côte se trouvent des plages, parfois de sable noir (d'origine volcanique), parfois de sable blanc (venant du corail). Nous en avons essayé quelques unes, sans nous baigner à cause des requins. Mais à Ermitage, il y a un lagon qui protège les baigneurs et nous avons nagé et admiré de magnifiques poissons de toutes les couleurs. Sur certaines plages, il y a des piscines d'eau de mer, délimitées par de gros rochers, pour se baigner en sécurité.

    Bord de mer à Etang-Salé

    Bord de mer à Etang-Salé

    Plage à Grande Anse

    Plage à Grande Anse

    Et quand il n'y a pas de plages, il y a des falaises, contre lesquelles l'océan se fracasse violemment, comme par exemple au Cap Méchant :

    Séjour à l'île de la Réunion (France Outre Mer)

    Pour découvrir cette île, nous avons beaucoup roulé en voiture (plus de 1600 km en 12 jours), nous avons fait quelques promenades, mais nous avons aussi fait un parcours en hélicoptère et un tour en bateau le long de la côte Ouest.

    Séjour à l'île de la Réunion (France Outre Mer)

    En plus des paysages et de la nature, dont de très nombreuses cascades, on peut visiter quelques musées et bâtiments : musée du rhum, maison du temps des esclaves, temples, églises.

     

    Un petit film pour voir cela : https://youtu.be/steuO9qNZGY ou (en HD) : https://youtu.be/e4j1g240HJo


    votre commentaire
  • Avec mes amis matheux, j'ai découvert la "costa del Sol" au Sud de l'Espagne.

    Mardi 13 février, j'ai découvert seule le centre de la ville de Malaga, et j'ai visité sa cathédrale (manchotte) car non symétrique. Le soir j'ai mangé dehors (avec une chauffrette) sur la place de la Merced, où se trouve la maison natale de Picasso.

    avec Picasso, à Malaga

    Mercredi, mes amis matheux sont arrivés à Malaga et nous avons loué 2 voitures pour rejoindre La Duquesa, 95 km plus au Sud, pour s'installer dans l'appartement de mes amis Benoît et Simone. Nous nous sommes promenés le long de la mer, découvrant la mer Méditerranée.

    vue sur la Méditerranée

    Jeudi, nous avons roulé jusqu'à Ronda, dans la montagne, où nous avons visité des arènes et admiré le pont "romain" qui permet de passer au-dessus d'une faille de 160 m de hauteur. Nous avons aussi été dans un des villages blancs, Gaucin, où nous avons grimpé jusqu'au chateau en ruines. 

    dans l'arène de Ronda

    depuis le chateau de Gaucin

    Vendredi, nous sommes remontés en voiture jusqu'à Caminito Del Rey (traduction libre : le sentier du roi). Nous avons marché dans un décor grandiose, sur des passerelles accrochées à flanc de montagne, protégés par des casques. C'était géant !

    Caminito Del Rey

    Samedi, nous sommes descendus le plus au Sud de l'Espagne, à côté de Gibraltar, dans la ville de Tarifa, où se trouve la ligne de séparation entre l'océan atlantique et la mer méditerranée. Nous nous sommes baladés sur la plage et avons mangé de l'excellent poisson dans un restaurant avec une superbe vue sur la mer.

    à Tarifa, jonction entre la Méditerranée et l'Atlantique

    Dimanche, nous sommes partis tôt pour rejoindre l'aéroport où mes amis matheux prenaient un vol vers Charleroi tandis que je prenais un peu plus tard un vol vers Bruxelles.

    Ce fut un séjour très chouette, avec mes amis que je connais depuis plus de 30 ans, sous un soleil et un ciel bleu, avec une température entre 15 et 20 degrés. Ainsi j'ai découvert une belle région, au bord de la mer, mais avec les montagnes proches. L'ambiance était très sympathique, et nous avons bien mangé. Merci à Benoit et Simone pour leur invitation.


    1 commentaire
  • Mercredi passé, j'ai visité l'abbaye de Clervaux et j'ai eu la chance d'avoir une visite guidée très intéressante. 

    L'abbaye a connu 4 périodes :

    Clairvaux I : de 1115 à 1135 : fondation de la première abbaye par Saint Bernard

    Clairvaux II : 1135 à 1708 vu le succès (plus 800 religieux, moitié de moines et moitié de frères convers), une deuxième abbaye est construire 400 m plus loin. 

    Clairvaux III : 1708 à 1808 ; au XVIIIème siècle, l'abbaye est très riche (en terres) et moins peuplée. Ils décident de reconstruire l'abbaye en démolissant presque tous les bâtiments médiévaux sauf le batiment des convers. 
    Ensuite la révolution française passe par là et les derniers moines sont expulsés. Après une bref épisode industriel, l'abbaye devient une prison.

    Clairvaux IV : 1808 - aujourd'hui : prison et site culturel
    Napoléon transforme le site en prison pour condamnés. Elle a a abrité des femmes et des enfants (pendant 40 ans) tandis qu'il n'y a plus que des hommes à présent. Sa fermeture est annoncée pour 2022 et sa population décroit (il reste environ 60 détenus aujourd'hui).
    Jusqu'en 1971 les prisonniers résidaient dans le grand cloître, tandis qu'ils sont dans un batiment séparé actullement.

    Voir plans ci-dessous

    Bâtiments visités

    Puisque la prison est toute proche, on ne peut voir que certains bâtiments, et uniquement après avoir déposé sa carte d'identité, avec un guide et sans faire de photos.

    Le site est très grand:  4 ha sont dirigés par le ministère de la culture, tandis que 3 ha dépendent du ministère de la justice. Des rénovations sont entreprises, bâtiment par bâtiment, mais cela prend du temps.

    Hostellerie des dames : sert aujourd'hui d'accueil

    Hostellerie des dames

    Salle des convers (12 e)

    magnifique bâtiment rénové, comprenant 2 étages avec de belles voûtes 

    Le rez-de-chaussée était un cellier et un réfectoire, tandis que le premier était le dortoir des convers (et a accueilli jusqu'à 600 personnes). Par la suite chaque travée a été séparée quand c'était la prison des femmes. Aujourd'hui on y donne des concerts car son acoustique est très bonne.

    Salle des convers

     

    Cloitre

    Le cloître médiéval a été démoli lors de la reconstruction du 18 ème siècle. Le grand cloître classique possédait une galerie à 2 étages : un déambulatoire au rez et des cellules au 1er (cellule grande car il n'y avait plus que 60 moines à cette époque).

    Quand c'est devenu une prison, le déambulatoire a été coupé en 2 en hauteur, et un étage a été rajouté dans les combles, faisait 4 étages pour les prisonniers. Ils étaient serrés et vivaient dans des conditions affreuses avec une grande mortalité (espérance de vie de maximum 3 ans). Dans une salle de 30 mètres carré, on mettait 30 à 40 prisonniers. Plus tard, il y eu les cages à poules, petite cellule individuelle de 2 m carré.

    Cloître

    Plan du site aux 4 périodes 

    Abbaye de Clervaux (Champagne, France)

    Abbaye de Clervaux (Champagne, France)

    La visite est très intéressante, pour ce qu'on y apprend sur les 2 activités du site : abbaye et prison. 


    votre commentaire
  • J'ai séjourné 3 jours à Troyes, à la recherche du soleil qui se fait trop rare en Belgique en ce mois de décembre trop sombre. Et j'ai vu le soleil 3 jours de suite, et découvert une très belle région autour d'une jolie ville, qui n'est qu'à 200 km de Bohan.

    A l'aller, je me suis arrêtée à Châlons-en-Champagne, chef lieu de la Marne (51) où je me suis promenée dans la rue centrale et où j'ai rapidement visité deux églises : la cathédrale Saint Etienne et l'église Notre-Dame-en-Vaux.

    Troyes, chef-lieu de l'Aube (10), possède 10 églises, la plupart très grandes et possédant de beaux vitraux. J'en ai visité 5, dont la très belle cathédrale Sts Pierre et Paul, asymétrique (voir photo). 

    J'ai admiré les maisons à colombages du centre ville et les petites rues très étroites, dont la ruelle aux chats où les maisons se touchent presque.

    Le 2ème jour, je me suis promenée le long des lacs d'Orient et du Temple, à 20 km de la ville pour observer les oiseaux. J'ai vu des oies et des canards. Ensuite j'ai roulé jusqu'à l'abbaye de Clervaux, fondée par Saint Bernard, qui est riche en histoire puisqu'elle est restée une abbaye jusqu'à la révolution et est devenue une prison depuis 1808.

    Enfin, le 3ème jour, je me suis promenée dans le centre ville de Troyes, visitant encore des églises sous un ciel bleu mais par un temps froid (2 degrés), avant de reprendre la route vers Bohan, en m'arrêtant au Sud de Reims, devant le beau château de Boursault au milieu des vignobles.

    Cathédrale Sts Pierre et Paul à Troyes

    Cathédrale Sts Pierre et Paul à Troyes

    Maisons typiques dans le centre de Troyes

    Maisons typiques dans le centre de Troyes

    Ruelle aux chats

    Ruelle aux chats à Troyes

    Lac de l'Orient

    Lac de l'Orient

    Abbaye de Clervaux

    Abbaye de Clervaux

    Basilique Saint Urbain à Troyes

    Basilique Saint Urbain à Troyes

    Chateau de Bourseult au milieu de vignobles champenois

    Château de Boursault au milieu de vignobles champenois


    votre commentaire
  • Je suis retournée au lac du Der (en France, au milieu d'une ligne droite entre Paris et Nancy) pour observer la migration des oiseaux. J'y suis déjà allée en novembre 2014 et 2015, et j'en avais un excellent souvenir. Mais cette année nous avons eu de la pluie pratiquement en continu, accompagnée de vent. 

    Non seulement nous étions trempés, mais en plus les oiseaux ne bougent pas beaucoup et on en a observé beaucoup moins que les années précédentes.

    Les grues cendrées étaient là (environ 30.000 individus d'après les comptages) et je les ai observées  et photographiées depuis notre gîte le samedi et le dimanche matin, avant le petit déjeuner.

    Weekend d'observation des grues cendrées au lac du Der (2017)

     

    Pendant la journée, nous avons essayé de trouver des promenades à l'abri ou parfois je restais dans le bus. Nous avons été dans un observatoire à Chantecoq. L'après-midi, nous avons visité l'église de Puellemontier et nous nous sommes promenés le long d'un étang, où nous avons observé des cygnes de Bewick, et vu des vols de grues. Avant le coucher de soleil, nous sommes allées sur la digue à Nuisement mais on n'a pas vu d'oiseaux, et on a été trempés. Nous avons été chez le potier qui nous a fait une démonstration.

    Weekend d'observation des grues cendrées au lac du Der (2017)

    Dimanche matin, certaines grues sont restées au lac, tellement il faisait mauvais. Nous avons profité d'une accalmie pour nous promener le long du port, avant de subir la grêle et d'être à nouveau douchés. Finalement, nous avons pique-niqué au musée du lac du Der et avons pris la route du retour, vers 14 h, alors que le soleil arrivait enfin. 

    Ce fut un weekend décevant, mais nous sommes dépendants de la météo. J'ai quand même apprécié le fait d'être en groupe d'ornithologues, conduits, guidés et voir et entendre les grues au-dessus de sa tête.


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique